Maradi : L’ANPER organise un atelier d’information, d’échange et de sensibilisation sur ses missions

Société

Le Gouverneur de la Région de Maradi, M. Chaibou Aboubacar a procédé le dimanche 19 juin 2022, à l’ouverture des travaux d’un atelier organisé par l’Agence Nigérienne de Promotion de l’Electrification en milieu Rural (ANPER).

L’objectif de cet atelier est d’entretenir les élus locaux, les directeurs régionaux, les FDS, les organisations féminines et celles des jeunes, la chefferie traditionnelle, la société civile et les opérateurs privés, de la problématique de l’électrification rurale à travers les missions de l’ANPER. Il s’agit aussi de faire l’état des lieux des installations réalisées dans la région de Maradi par les Systèmes Solaires Photovoltaïques faisant parties du projet d’électrification de 5 villages des régions d’Agadez, de Diffa, de Zinder et de Maradi.

Dans le discours qu’il a prononcé, le Directeur général de l’ANPER, M. Salouhou Hamidine a révélé que  80% de la population nigérienne vit en milieu rural avec un taux d’accès des ménages à l’électricité le plus faible de la sous-région. Il a précisé que le taux d’accès des ménages à l’électricité en milieu urbain et rural pour l’année 2020 est respectivement de 74,39% et de 5,23%. Ce taux est d’environ 20% au plan national. M. Salouhou Hamidine a indiqué que c’est pour rehausser de façon significative le taux d’accès à l’électricité en zone rurale que l’ANPER a été créée avec pour mission, la conception, la mise en œuvre et le suivi de développement des programmes d’électrification rurale sur toute l’étendue du territoire national.

 « L’objectif général du projet est de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations rurales en leur permettant d’accéder à l’électrification moderne grâce à l’installation des systèmes solaires photovoltaïques pour satisfaire les besoins énergétiques domestiques et communautaires dans 50 villages isolés et loin  du réseau de la Nigelec », devait-il préciser. Il a ajouté que 17 localités de 10 communes de la région de Maradi ont été électrifiées parmi lesquelles 6 villages électrifiés par mini centrale solaire de 40 kwc et 12 villages par kits solaires individuels de 120 wc. Le Directeur général de l’ANPER a annoncé que pour ce mandat, ce sont 6000 villages qui sont programmés par l’ANPER pour bénéficier de l’accès à l’électricité dont le développement de 300 mini réseaux et plus de 5700 villages seraient dotés de kits solaires pour les ménages. Environ 150.000 ménages sont ciblés pour l’électrification solaire par ANPER d’ici fin 2025.

Le gouverneur de la Région de Maradi, M. Chaibou Aboubacar qui ouvrait ces travaux, a pour sa part rappelé que c’est conscient de la limite des actions menées, notamment dans l’électrification rurale et afin d’assurer la meilleure mobilisation de ressources, que le gouvernement a adopté en 2018 un document de Politique Nationale d’Electricité et une stratégie Nationale d’accès à l’Electricité dont l’objectif était de parvenir à l’accès de tous les  ménages nigériens aux services d’électricité répondant aux normes applicables sur la qualité de manière durable à court terme et optimisant, la  répartition des ressources à l’échelle nationale. « Il faut rappeler que la vision générale de l’Etat avec la création de l’ANPER est l’exécution des grands projets d’électrification rurale », a-t-il soutenu. Il a salué cette initiative proactive de l’ANPER à l’attention des élus locaux qui vient à point nommé, illustrant l’engagement et la disponibilité de ces acteurs à accompagner les efforts du gouvernement. Il a enfin espéré que ce cadre  d’échange constitue  un début de partenariat dynamique et solide entre l’Association des municipalités du Niger et ANPER.

Tiémogo Amadou ANP-ONEP Maradi