Message du Premier Ministre à l’occasion du début du jeûne du mois de Ramadan 2021 : Le Chef du gouvernement appelle les nigériens à cultiver le pardon, la tolérance mutuelle et la solidarité

Société
Spread the love

Sharing is caring!

A l’occasion du début du mois de Ramadan, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, SE Ouhoumoudou Mahamadou a adressé un message au peuple nigérien. Au nom du Président de la République, le Chef du Gouvernement a souhaité à tous un bon Ramadan. Il a appelé les nigériens à cultiver le pardon, la tolérance mutuelle, la solidarité et à bannir la pratique de hausse injustifiée des prix. (Lire l’intégralité du message).  

Bismillahi Rahamanir-Rahim

Mes chers compatriotes

Par la Grâce d’Allah, le Tout Puissant, le Miséricordieux, la Oumma Islamique de notre pays, entame à partir de demain 13 Avril 2021, et cela pour un mois, le jeûne du mois de Ramadan.

Le Croissant lunaire qui marque le début de cette dévotion a, en effet, été aperçu dans plusieurs localités de notre territoire.

Ainsi donc, comme il est de coutume en pareille circonstance, je m’adresse à vous pour vous souhaiter, au nom du Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Mohamed Bazoum, une bonne observance et un bon déroulement de ce troisième pilier de l’Islam.

Mes chers concitoyens

Mois béni, le mois de Ramadan est non seulement synonyme de dévotion mais également de solidarité et de tolérance mutuelle. C’est pourquoi, nous devons mettre à profit cette période pour, multiplier les invocations, les bonnes actions et encourager le pardon mutuel. Nous devons aussi prier pour le repos des âmes de nos martyrs, populations civiles et vaillants éléments des forces de défense et de sécurité victimes du terrorisme.

Mes chers compatriotes

Le jeûne du mois de Ramadan intervient cette année au moment où s’installent les nouvelles autorités au terme d’un processus électoral qui, pour la première fois depuis notre indépendance, a permis un passage de témoin entre deux Présidents de la République tous démocratiquement élus.

Rendons donc Grâce à Allah qui a permis à notre pays de vivre ce moment historique.

Prions aussi dans la paix et la concorde pour que le Tout Puissant, le Miséricordieux nous permette de consolider ensemble cet acquis démocratique gage de stabilité et de progrès pour notre pays. Pour cela, le pardon et la tolérance mutuelle doivent encore et toujours guider nos comportements pendant et même après ce mois béni de Ramadan.

C’est aussi l’occasion de lancer un appel à la solidarité en faveur de nos compatriotes les moins nantis afin de les aider à accomplir ce devoir sacré dans la dignité.

Aux commerçants et distributeurs de produits de première nécessité, je leur demande de bannir la pratique de hausse injustifiée des prix.

Assalamou Aleykoum

 Wa Rahmatoullahitaala

Wa Barakatouhou.