Message/Interpellation de la ministre des Mines à l’Assemblée nationale : La ministre édifie les députés sur l’exploitation minière artisanale

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Pour répondre à la requête en interpellation des députés Oumarou Yahaya, Bachir Sidi Abdoul Aziz et Issoufou Issaka, la ministre des mines Mme Ousseini Hadizatou Yacouba était dans la matinée du samedi 22 mai 2022 dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale.

Il s’agit notamment de répondre aux importantes questions sur l’exploitation minière artisanale qui couvre une grande partie des activités d’exploitation aurifère au Niger. Une occasion en or, bien saluée par la ministre des Mines afin d’éclairer avec brio, les honorables députés mais aussi l’opinion nationale et internationale sur les innombrables conséquences qui caractérisent cette exploitation artisanale de l’or malgré qu’elle présente autant d’avantages, et les dispositions que son département ministériel est en train de prendre pour la réglementation de cette pratique selon les techniques et normes modernes en matière de sécurité et de l’environnement.

Cette exploitation artisanale de l’or qui est devenue une activité principale avec l’utilisation sans aucun respect des normes, des machines, d’explosifs, des produits chimiques dont le cyanure et le mercure. Au regard de son impact négatif sur l’environnement et des problèmes de santé-sécurité; elle constitue une véritable préoccupation que l’Etat tente de maîtriser. Malgré toutes les réformes pour la faire évoluer vers une exploitation semi-industrielle, d’une part en introduisant deux autres types de titres

miniers, à savoir l’exploitation minière semi-mecanisée et le traitement des holdes, terrils et résidus des mines et carrière, et d’autre part, en confiant sa gestion à une structure dédiée, en l’occurrence la direction des exploitations Minières à petites échelles et des carrières (DEMPEC  2005 à 2020), DMC, ce sous-secteur reste toujours confronté à d’énormes difficultés.

Toutes ces réponses parmi tant d’autres apportées par la ministre des mines Mme Ousseini Hadizatou Yacouba ont permis aux honorables députés d’avoir une vue générale sur la situation d’exploitation minière artisanale de l’or, et l’impérieuse nécessité de tout mettre en œuvre pour sa réforme selon les normes en matière de santé-sécurité des exploitants eux-mêmes, des riverains et de l’environnement.

Aichatou KAKA Responsable communication Ministère des Mines