Présentation et lancement de la plateforme e-commerce « kahabou » : Faciliter aux producteurs l’accès aux marchés à des prix équilibrés pour sécuriser leurs revenus

Société

Le directeur général de la Banque Agricole du Niger (BAGRI), M. Lawal Mossi a procédé hier, au lancement de la plateforme e-commerce « kahabou ». Cette plateforme est le fruit d’un partenariat entre le programme de développement des Nations Unies (PNUD) et la BAGRI. Elle vise à connecter les petits producteurs aux grands acheteurs du secteur agroalimentaire. Aussi, elle constitue un moyen qui va faciliter aux producteurs l’accès aux marchés à des prix équilibrés pour sécuriser leurs revenus. Ce lancement s’est déroulé en présence de la cheffe de bureau du PNUD Mme Aziza Albachir.

La plateforme e-commerce « kahabou » a pour cible les institutions publiques et privées à même de conduire de grande opération d’achats de céréales. La phase pilote est de 6 mois et va concerner 4 communes de la région de Dosso à savoir : Yelou, Loga, Falwel et Doutchi.

Le directeur général de la BAGRI a confié que la nécessité de concevoir la plateforme e-commerce « kahabou » est née de la période du covid-19 pendant laquelle les producteurs et les marchés ont été séparés.  Il fallait a-t-il expliqué avoir un outil, une plateforme qui pourra mettre en relation les producteurs, les acheteurs mais  également les Co-distributeurs. « C’est en ce sens a dit M. Lawal Mossi que nous avons sollicité auprès du  PNUD le financement de cette plateforme qui constitue un instrument important ».

Relativement à la phase d’opérationnalisation, il a annoncé que le contact a été pris avec un consultant pour qu’il déroule une feuille de route afin qu’elle soit opérationnelle le plus rapidement possible. « Si aujourd’hui on pourra commander 200 tonnes de riz ; 1000 tonnes de mil ; 400 tonnes de sorgho à travers la plateforme nous atteindrons nos objectifs », a estimé le directeur général de la BAGRI.

En fin, M. Lawal Mossi a remercié les 4 communes ciblées et qui ont voulu participer à cette phase pilote de 6 mois.

En amont, la cheffe de bureau du PNUD  a précisé que cette plateforme, la première du genre au Niger, va permettre, à terme, de centraliser les échanges agricoles au niveau national.

Elle a par la suite relevé que les mesures prises au niveau national et international pour enrayer la COVID-19 ont été contraignantes pour le commerce agricole, source de revenu directe ou indirecte pour près de 80% de la population, en majorité rurale.  D’où a dit Mme Aziza Albachir la nécessité de mettre en place des modes alternatifs de transaction pour faire face, à la fois à la crise sanitaire et aux défis structurels de développement du secteur agricole  nigérien.

En effet pour la cheffe de bureau du PNUD, le recours à l’outil digital qui encourage la bancarisation du secteur et la pénétration du numérique sur l’ensemble du territoire nigérien porte l’opportunité de recueillir en temps réel des données fiables de suivi de l’évolution du secteur permettant de mieux orienter la décision politique et le soutien au développement agricole du Niger.  « Nous savons compter sur vos différents apports à travers des achats via la plateforme », a conclu Mme Aziza Albachir.

Après ces deux interventions, il a été présenté la plateforme e-commerce « kahabou » qui est accessible sur le site « www.kahabou.com».

 Rahila Tagou(onep)