Réception d’un véhicule à la Commission nationale pour la collecte et le contrôle des armes illicites : Un appui du PNUD pour améliorer la mobilité des équipes sur le terrain

Société

Le président de la Commission Nationale pour la Collecte et le Contrôle des Armes Illicites (CNCCAI), le Général de brigade à la retraite, Maiga Mamadou Youssoufa, a réceptionné hier matin à Niamey, un véhicule 4X4, d’une valeur d’environ 50.000 dollars offert par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). L’objectif de cet appui est d’assurer la mobilité des équipes qui vont se multiplier sur le terrain.

Lors de la cérémonie de réception, le président de la Commission Nationale pour la Collecte et le Contrôle des Armes Illicites, a souligné que la CNCCAI est également chargée du déminage humanitaire et du déminage relatif au nouveau phénomène, et au nouveau défis qui se présentent à elle. Il s’agit notamment de la lutte contre les engins explosifs improvisés (EEI), les restes explosifs de guerre et les mines.

Le Général de brigade Maiga Mamadou Youssoufa, a en outre indiqué que, la donation de véhicule est la bienvenue. «Nous l’avons attendu effectivement depuis quelques temps, mais ça n’a pas tardé à venir», a-t-il rappelé. Ce qui va selon lui, faciliter la mobilité et le servir à travers le vaste territoire national.

Cette donation permettra la mobilité des équipes notamment celle chargée du déminage humanitaire et la sensibilisation particulièrement qui a permis d’engranger pas mal de succès au niveau du terrain. La commission nationale pour la collecte des armes illicites en charge du déminage humanitaire peut être classée comme une des meilleures au niveau de la sous-région, plus précisément de la CEDEAO.

Le président de la CNCCAI a enfin fait savoir que la commission nationale pour la collecte et le contrôle des armes illicites n’est pas une armée. «C’est une structure civilo- militaire avec la société civile en appui et dépend directement du cabinet civil du Président de la République. Nous ne dépendons ni de la Primature, ni d’un Ministère quelconque, bien que, nous nous occupions des armes», a précisé le général Maiga Mamadou Youssoufa.

Pour sa part, le Représentant Résident adjoint du Programme des Nations Unies pour le Développement, M. Eloi Kouadio, a indiqué que, cet accompagnement s’inscrit dans le cadre de la mission qui est faite dans les quinze pays au niveau de la sous-région. «Au Niger, on a ciblé cet accompagnement avec un véhicule pour faciliter la mobilité des équipes dans les missions de sensibilisation et d’information des populations, et dans la collecte des armes illicites», a-t-il notifié.

M. Eloi Kouadio a en outre notifié que, la résurgence des engins explosifs improvisés qui deviennent un nouveau défi pour le pays, et les informations et la sensibilisation des communautés à travers la mobilité de ses services devrait pouvoir aider à atteindre les résultats ciblés. Au niveau de la sous-région, la commission nationale pour la collecte et le contrôle des armes illicites est l’une des plus performantesparmi les quinze pays.

Farida Ibrahim Assoumane(onep)