Rencontre d’échanges au Gouvernorat de Niamey : Prise de contact avec les autorités régionales et les responsables des arrondissements communaux

Société

L’Agence de Modernisation des Villes (AMV-Niger) a organisé, le vendredi 5 Août dernier, une rencontre d’échanges, au gouvernorat de Niamey avec les autorités régionales, le président du Conseil de ville et les responsables des arrondissements communaux. Cette rencontre s’inscrit dans une série de visites organisée par l’Agence dans les huit (8) régions du Niger afin d’exposer ses missions. Cette rencontre d’échanges a été présidée par le gouverneur de la Région de Niamey M. Oudou Ambouka en présence du Directeur Général de l’AMV M. Mouctar Mamoudou.

Dans son exposé, le Directeur Général de l’Agence de  Modernisation des Villes, M. Mouctar Mamoudou a d’abord rappelé que l’AMV Niger est un établissement public à caractère administratif crée le 26 février 2021, qui est logé au niveau de la Présidence de la République. Elle a pour mission principale la conception, la coordination et la mise en œuvre des projets d’aménagement et de modernisation des villes en relation avec les ministères, les collectivités et avec toutes les institutions concernées.

Par la suite, M. Mouctar Mamoudou a expliqué le processus qui a permis à l’Agence de voir le jour. Selon lui, toutes les villes, Niamey y compris, ont bénéficié d’un programme spécial dans la droite ligne de la volonté exprimée par l’ancien Chef de l’Etat Issoufou Mahamadou de changer le visage de nos chefs-lieux de région. De ce fait, a-t-il poursuivi, le Président de la République actuel a fait le choix de poursuivre cette dynamique en consolidant, en sauvegardant ces acquis et en créant des conditions de pérennisation de ces réalisations. «Ainsi pour poursuivre ce développement urbain, il faudrait une structure dédiée et spécialisée en la matière. C’est ce qui a justifié la création de cette agence», a-t-il expliqué. «En effet, le Niger a voulu de cette agence pour se placer dans un dynamisme internationale afin d’accompagner les collectivités, les acteurs de la ville à aller dans le sens d’une urbanisation de développement», a ajouté M. Mouctar Mamoudou.

L’AMV est chargée de coordonner, de conduire des projets, des études des travaux d’aménagements et de modernisation des villes du Niger. Ainsi, elle est investie d’une mission de service public. A cet titre l’AMV est chargée d’identifier, de concevoir et de

coordonner des projets d’aménagement et de modernisation des villes, de suivre et d’évaluer les projets réalisés, d’assurer la bonne exécution, la consolidation des infrastructures réalisées dans les villes et leur renforcement, ainsi qu’à la conduite des études nécessaires à l’établissement des schémas directeurs d’aménagement urbain et leur mise en œuvre en relation avec les structures concernées.

Aussi, cette agence est-il chargée aussi de fournir toutes assistances techniques aux collectivités locales et aux opérateurs urbains publics, parapublics et privés, de collecter, de diffuser toutes les informations relatives au développement urbain des villes, de veiller à une évaluation régulière des villes en matière de respects des bonnes conduites de vie durables, de proposer aux ministres concernés des politiques de villes en matière de gestion urbaine moderne, de promouvoir des innovations dans l’aménagement et la gestion des villes, de promouvoir la création, le développement, la gestion de parcs d’engins de travaux urbains en relation avec les collectivités locales et de promouvoir le développement d’une ingénierie des services urbains dans les villes.

Ces missions, a souligné M. Mouctar Mamoudou sont aussi celles d’accompagnement, de soutien aux collectivités locales. «L’agence dispose d’un conseil d’orientation qui est composé de tous les ministres qui interviennent dans le domaine urbain. Il y’a également un comité d’établissement qui est constitué de plusieurs acteurs de la ville» a-t-il indiqué. Niamey étant une concentration de défis multiples, il est difficile de satisfaire la population qui est de plus en plus exigeante et cela, a-t-il dit, nécessite une réponse plus forte. «L’Etat ne veut pas laisser les collectivités seules face à ces exigences, face à ces défis. Pour ce faire, nous avons identifié un certain nombre de projets structurants qui puissent asseoir le cadre d’une politique de modernisation de notre capitale et nous devons réaliser ce travail ensemble.», a conclu le Directeur Général de l’AMV.

Aminatou Seydou Harouna(onep)