Rencontre d’échanges entre le Président de la République et les députés, élus locaux, Chefs traditionnels et les préfets de la Région de Diffa : La situation sécuritaire et le retour des déplacés internes au menu des échanges

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Lors de son séjour à Diffa dans le cadre d’une visite officielle de travail, le Président de la République Mohamed Bazoum a rencontré, le 1er juillet dernier, les députés, les élus locaux, les chefs traditionnels et les préfets de la région. Cette réunion d’échange a été essentiellement axée sur les opérations de retour des déplacés internes de toute la région. Ces opérations ont déjà commencé à la grande satisfaction de tous les ressortissants de la Région de Diffa.

A l’issue de la rencontre, l’honorable député Daouda Mamadou Marthé a précisé qu’à travers l’exécution de ces opérations, le Président de la République vient d’honorer l’un des engagements qu’il avait pris lors de la campagne électorale. Cette promesse est aujourd’hui une réalité. Et d’ici, la fin de l’année 2021, toutes les populations déplacées regagneront leurs terres d’attache. «Nous sommes très heureux de constater que le processus est engagé avec la réinstallation des populations de Baroua. En effet, les populations de 18 autres localités retourneront dans leurs villages respectifs au plus tard le 15 juillet 2021. En plus, le Président de la République nous assuré que si les habitants d’autres localités sont prêts pour le retour au bercail, il est prêt à mettre tous les moyens pour que les populations regagnent leur terre natale. Il nous a dit aussi qu’il est en symbiose avec les autorités nigérianes notamment avec l’Etat de Borno dont le gouverneur a été reçu par le Président. Nous sommes rassurés par tout ce que le Président nous a dit et que d’ici six (6) mois, nous aurons une région paisible. Naturellement, il peut y avoir une insécurité résiduelle ici et là. Mais le point le plus important, c’est que les populations retournées doivent rester dans leurs localités quelle que soit la situation», a déclaré le député Daouda Mamadou Marthé.

 Hassane Daouda, Envoyé Spécial(onep)