Rencontre entre le ministre de la Santé publique, de la Population et des Affaires sociales et le Réseau des Femmes Parlementaires du Niger (RFPN) : Expliquer la démarche entreprise pour accompagner les efforts du gouvernement en matière de la santé de la mère et de l’enfant

Société

Une délégation du Réseau des femmes parlementaires (RFPN) s’est rendue hier au cabinet du ministre de la Santé publique, de la Population et des Affaires sociales pour une rencontre d’échange sur le projet de rénovation de la Maternité Issaka Gazobi (MIG) de Niamey. La délégation était conduite par la 2ème Vice-présidente de l’Assemblée nationale, la députée Hadiza Seyni Zarmakoye, présidente d’honneur du RFPN qui était accompagnée de la Secrétaire chargée à la communication du réseau, la députée Nana Harouna Maty. Au cours de cette rencontre les membres du RFPN ont restitué au ministre Idi Illiassou Mainassara leur démarche d’accompagnement du gouvernement dans le cadre du projet de rénovation de la Maternité Issaka Gazobi (MIG) et l’amélioration de la santé de la mère et de l’enfant au Niger. La rencontre s’est déroulée en présence de Dr Sabo Adamou, Secrétaire Général Adjoint dudit Ministère.

Il faut rappeler que cette rencontre s’inscrit dans le cadre de l’appui que, le parlement apporte au gouvernement, principalement au Ministère de la Santé publique, de la Population et des Affaires sociales. «L’objet de la rencontre vise à apporter un appui au Ministère de la Santé relatif au plaidoyer que les parlementaires vont faire en vue d’accroitre la subvention des hôpitaux», a dit Dr Sabo Adamou. Il a précisé que pendant l’intersession, les parlementaires ont un programme de visites de terrain sur l’ensemble du territoire national. «Nous allons voir au niveau du Ministère de la Santé publique comment appuyer les femmes parlementaires à réaliser ces différentes missions de sensibilisation qui permettent d’utiliser davantage les services de santé ; d’être en relation avec les autres centres hospitaliers de l’intérieur du pays en vue de recueillir leurs problèmes, de les remonter et de faire le plaidoyer nécessaire afin que le problème de santé puisse être résolu pour le bien-être de nos populations», a ajouté le Secrétaire Général Adjoint du Ministère de la Santé publique, de la Population et des Affaires sociales.

La collaboration avec les femmes parlementaires dans le domaine de la santé est appréciable et encourageante pour les autorités du Ministère en charge de la Santé. «Nous avons beaucoup apprécié les actions projetées par le Réseau des Femmes Parlementaires du Niger que nous saluons et soutenons vivement. Elles sont déterminées à améliorer les conditions des femmes et des enfants du Niger», a ajouté Dr Sabo Adamou.

D’après la députée Hadjia Nana Harouna Maty, cette entrevue avec le Ministre en charge de la Santé est une suite logique de tout ce que le Réseau des Femmes Parlementaires du Niger (RFPN) avait entrepris depuis le mois de novembre 2021. «Nous avons effectué des visites répétitives à la Maternité Issaka Gazobi(MIG) de Niamey et le constat dégagé montre qu’il est impératif de prendre des mesures immédiates pour soutenir cet établissement sanitaire destinée à la mère et à l’enfant. Nous avons tenté de contacter les partenaires et à travers la Haute Autorité du Waqf, nous avons rencontré des organisations internationales islamiques avec qui, nous travaillons d’arrache-pied pour mettre en place un plan d’aide à l’institution», a-t-elle expliqué.

A l’issue du travail de partenariat mené, les femmes parlementaires ont jugé utile d’aller faire la restitution au Ministre de la Santé Publique et lui expliquer leur démarche. «Notre cheminement ne consiste pas à faire le travail du Ministère en charge de la Santé. Non, nous ne faisons pas le travail à la place de l’exécutif, mais nous l’accompagnons en synergie d’actions entre les parlementaires et l’exécutif. Nous avons réaffirmé au ministre de la Santé publique, de la Population et des Affaires sociales notre soutien par rapport à leur travail et le ministre a beaucoup apprécié notre engagement qui, selon lui, est à encourager et à soutenir pour le bien-être de la population», a-t-elle conclu.

 Seini Seydou Zakaria(onep)