Réunion des cadres de l’enseignement technique et de la formation professionnelle : Situation des acquis et des défis à relever pour la rentrée prochaine

Société

Dans le cadre des préparatifs de la rentrée scolaire et académique 2022-2023, le ministre de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle M. Kassoum Moctar a rencontré, le vendredi 9 septembre, 2022, les cadres centraux de son Ministère, les directeurs régionaux et les chefs d’antennes du Fonds d’Appui à la Formation Professionnelle et à l’Apprentissage. L’objectif de cette réunion est de faire le bilan de l’année 2021-2022 et définir des nouvelles perspectives en matière d’apprentissage.

Dans ses propos liminaires, le ministre Kassoum Moctar a indiqué que, cette rencontre porte sur deux raisons essentielles. La première, a-t-il dit, vise à exprimer les encouragements du Gouvernement et du Ministère pour les résultats enregistrés au cours des examens de fin d’année dans le domaine de l’enseignement technique et de la formation professionnelle. «Le taux de réussite, était autour de 60 à 70%. Cela est encourageant» s’est-il réjouit.

Cependant, a-t-il relevé, les différents acteurs doivent redoubler d’efforts et pour cela il faudra dresser un bilan sans complaisance des difficultés rencontrées au cours de l’année écoulée pour permettre au Ministère d’apporter les corrections nécessaires en vue de l’atteinte des objectifs fixés.

S’agissant de la deuxième raison, M. Kassoum Moctar a rappelé que, le Président de la République attache un intérêt particulier à ce sous-secteur. A cet effet, le Gouvernement a engagé un vaste chantier de réforme dans le sous-secteur en privilégiant l’apprentissage. «Nous devons former des jeunes capables de répondre aux besoins de notre économie», a expliqué  le ministre de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle. «Vous êtes les piliers de la réforme que mène le Gouvernement dans notre sous-secteur. Vous devez avoir conscience de la lourde responsabilité qui pèse sur vous pour accomplir la mission qui est la nôtre ; celle de doter notre pays des compétences techniques et professionnelles indispensables à son développement socioéconomique», a-t-il ajouté.

Le ministre Kassoum Moctar attend de cette rencontre des perspectives qui vont permettre de voir très rapidement et dans les meilleurs délais les résultats des réformes engagées.

Aminatou Seydou(onep) Harouna