Session Ordinaire du Conseil Supérieur de la Communication (CSC) : Cinq points à l’ordre du jour dont l’examen du rapport sur le contrôle de conformité technique des médias

Société

Le président du Conseil Supérieur de la Communication (CSC), Dr Kabir Sani a présidé, hier à Niamey, l’ouverture de la session ordinaire du mois de décembre. Le projet d’ordre du jour de cette session comporte cinq (5) points dont  l’examen et adoption du procès verbal de la session ordinaire du mois de novembre 2021 ,  information sur le CSC, l’examen et l’adoption des rapports des missions de contrôle de conformité technique des médias, l’examen et l’adoption des rapports des commissions d’instructions et les questions diverses.

Dans le discours d’ouverture des travaux, le président du Conseil Supérieur de la Communication (CSC) a rappelé qu’en novembre 2021, le CSC a déployé quatre (4) missions sur l’ensemble du territoire national afin de procéder au contrôle de conformité technique des médias. Il s’agissait pour le CSC, conformément à ses attributions de contrôler le respect strict des normes et conditions techniques de fonctionnement des médias bénéficiaires d’une autorisation d’exploitation d’un service de radiodiffusion sonore ou de télévision mais également des autres obligations contenues dans les cahiers de charges des médias audiovisuels, telles que définies par l’article 14 de la loi n°2018-23 portant sur la communication audiovisuelle. «Ces normes se rapportent au respect des grilles de programmes, la tenue de cahiers d’antenne, le respect des balises de signalisation, des paratonnerres, des tailles d’antennes, des rayons de couverture, entre autres», a-t-il expliqué.

Par ailleurs, Dr Kabir Sani a ajouté qu’à l’issue de ces missions, une centaine de médias ont été contrôlés et de nombreuses défaillances ont été décelées. «Nous allons également au cours de cette session, examiner et adopter les différents rapports qui ont été produits et prendre les mesures appropriées pour que les différents manquements constatés soient le plus rapidement corrigés», a-t-il précisé.

Outre les rapports des missions de contrôle de conformité technique des médias effectués en début novembre sur toute l’étendue du territoire national, «nous allons examiner et adopter les rapports des commissions d’instructions. Il s’agit des rapports de la commission d’éthique, déontologie et carte de presse et de la commission suivi des cahiers de charges, accès équitable et publicité», a-t-il conclu.

 Yacine Hassane(onep)