Signature de convention de garantie au siège du Fonds de Solidarité Africain : Plus de 41 milliards de FCFA mis à la disposition d’Orabank Gabon par le FSA

Economie
Spread the love

Sharing is caring!

Le directeur général du Fonds de Solidarité Africain, M. Ahmadou Abdoulaye Diallo et celui d’Orabank Gabon, M. Abdoul Younoussi ont procédé le lundi 9 août dernier dans la salle de réunion du FSA, à la signature d’une convention de garantie. Cet acte formalise l’accord donné par le FSA de se constituer Garant Autonome d’Orabank Gabon à hauteur maximale de quarante et un milliards deux cent trente-deux millions deux cent quatre-vingt-deux mille neuf cent dix-sept (41.232.282.917) FCFA, en couverture de 100% de certains engagements qu’elle a pris sur l’Etat du Gabon.

Peu après la signature, le directeur général du FSA a indiqué que cette cérémonie vient concrétiser l’intervention en garantie en faveur d’Orabank Gabon afin de lui permettre de respecter principalement le dispositif bancaire règlementaire de l’Afrique Centrale, notamment le ratio de division des risques d’Orabank Gabon, fort d’une pondération appréciable. Un des bénéfices tirés de la garantie du FSA est l’amélioration de la solvabilité de la banque. Le montant de la garantie accordée par le FSA à ORAGROUP est de l’ordre de 41 milliards FCFA. Cette intervention, a dit M. Ahmadou Abdoulaye Diallo, porte le montant des garanties accordées aux filiales d’ORAGROUP à environ 76 milliards de FCFA. Cette garantie a permis à ORAGROUP, selon le DG du FSA, de mobiliser des financements à hauteur de 117 milliards de FCFA, en faveur des entreprises nationales, notamment les PME-PMI.

M. Ahmadou Abdoulaye Diallo a rappelé l’objectif principal du FSA, qui est, de se hisser au niveau des Institutions multilatérales de référence exerçant en Afrique en renforçant entre autres sa gouvernance, sa base financière, son offre de produits, ses partenariats et surtout son innovation et la diversification de son soutien aux économies des pays membres. Le DG du FSA a mis cette occasion à profit pour faire part de l’adhésion, en juillet 2021, de la République Islamique de Mauritanie au Fonds de Solidarité Africain, devanant ainsi le 15ème Etat membre.

Pour sa part, le directeur général d’Orabank Gabon, M. Abdoul Younoussi a rappelé que ORABANK Gabon a récemment bénéficié d’une garantie de portefeuille pour une enveloppe de 3 milliards de FCFA de la part du FSA, visant l’accompagnement et la sécurisation de prêt à des Petites et Moyennes Entreprises, des Petites et Moyennes Industries, des entrepreneurs individuels ou des personnes physiques exerçant une profession libérale. «Nous sommes allés un peu plus loin que cette garantie de portefeuille. Et c’est ainsi que la convention qui nous réunit, ce jour, apparaît dans un cadre de référence qui nourrit l’ambition de renforcer l’intégration économique et l’accompagnement de l’économie gabonaise à travers la mise en place d’une ligne de garantie de 41 milliards de FCFA, destinée à la couverture de financement d’un Plan d’Accélération de la Transformation (PAT) de l’Etat gabonais», a fait savoir M. Abdoul Younoussi.

Le besoin de cette garantie s’est exprimé lorsque l’Orabank Gabon avait été sollicitée par l’Etat Gabonais pour une opération d’emprunt obligataire visant à régler la dette intérieure du pays. «Lorsque les responsables étaient réunis au niveau de la filiale sur le ticket à mettre et le montant de 44 milliards demandé par l’Etat gabonais, la question de la garantie permettant à Orabank de respecter le ratio de division de risque s’est posée et c’est en cela que ces derniers ont pensé tout naturellement au FSA qu’ils ont permis de contacter», a-t-il rappelé. C’est ainsi que les discussions ont été entreprises et en l’espace d’une semaine ce dossier a été bouclé et le Conseil d’Administration du FSA s’est tenu et a donné son approbation. Le directeur général d’Orabank Gabon s’est par ailleurs félicité du dialogue franc et direct qui a toujours prévalu et s’est réjoui de la qualité de leur collaboration basée sur une volonté commune d’œuvrer pour le bien-être des populations africaines en générale et gabonaises en particulier.

 Aïchatou Hamma Wakasso(onep)