Tahoua : Lancement régional des programmes de coopération Niger-Belgique pour la période 2022-2026

Société

Un atelier consacré au lancement des programmes de coopération Niger-Belgique pour la période 2022-2026 dans la région de Tahoua a ouvert ses travaux, le jeudi 11 Août 2022 à Tahoua, sous la présidence du Gouverneur de la région, M. Issa Moussa.

En lançant officiellement les programmes, le Gouverneur de la région de Tahoua, M. Issa Moussa, a décliné les nouveaux portefeuilles qui concernent la région de Tahoua. Ainsi, il  a cité le portefeuille Climat Sahel -Volet Niger, qui a pour objectif général d’améliorer la gestion intégrée des ressources naturelles et restaurer durablement les écosystèmes naturels du Sahel dans le cadre de la lutte contre la désertification et les conséquences négatives des changements climatiques et, ce faisant, renforcer la résilience des populations sahéliennes vulnérables.

S’ajoute aussi le Projet de Renforcement de l’Entreprenariat en Elevage : REEL Mahita dont l’objectif général est de permettre à la population nigérienne d’accéder à la sécurité alimentaire, à une résilience renforcée et à une augmentation de ses revenus grâce au développement durable des chaînes de valeur dans l’agriculture et l’élevage, à l’entrepreneuriat et à la création d’emplois pour les jeunes. 

Comme l’a dit le gouverneur Issa Moussa, les objectifs de ces programmes sont éloquents à plus d’un titre. Car ils apportent des réponses adéquates aux contraintes de l’heure qui constituent une préoccupation majeure des autorités de la 7ème République au premier rang desquelles le Président de la République, SE. Bazoum Mohamed. 

CNous réjouissons de ce que la mise en œuvre des différents programmes par Enabel passe et renforce les instruments de politique de l’Etat du Niger ; j’ai cité, les services techniques déconcentrés de l’Etat, le FISAN, l’ANFICT, le FAFPA, et bientôt l’APCA », a souligné le Gouverneur.

Parlant précisément des Programmes Climat-Sahel et REEL Mahita, objet du présent atelier de lancement, il a assuré qu’ils cadrent parfaitement avec les orientations stratégiques nationales définies par les autorités de la 7ème République notamment, la Stratégie de Développement Durable et Croissance Inclusive (SDDCI), Vision 2035, le nouveau Programme de Développement Économique et Social (PDES) en cours de formulation, et l’Initiative 3N (les Nigériens nourrissent les Nigériens).  C’est à ce titre que, à son nom propre et à celui des populations de la Région de Tahoua, il a exprimé sa reconnaissance à tous ceux qui ont contribué à la conception de ces programmes.

M. Issa Moussa a distinctement adressé ses sincères remerciements au Royaume de Belgique pour les appuis multiformes qu’il a toujours apportés à notre pays en général et à la Région de Tahoua en particulier. « Nous ne ménagerons aucun effort pour assurer toutes les facilités possibles à l’Agence Belge de Développement (ENABEL) dans l’accomplissement de sa mission », a conclu le gouverneur de région de Tahoua.

Auparavant, la Représentante résidente d’ENABEL Niger, Mme Sandra Galbusera, a souligné l’importance de la coopération Nigéro-Belgique tout en mettant un accent particulier sur les différents résultats réalisés par l’ENABEL dans la région de Tahoua.

Pour la période 2022-2026, le programme de coopération bilatérale s’inscrit dans la continuité du précédent avec une consolidation des acquis en matière de protection et de réduction des inégalités sociales, notamment dans les secteurs de la santé et de l’éducation, la contribution à la sécurité alimentaire à travers l’élevage et l’atténuation des effets du changement climatique.

Pour la région de Tahoua, il sera mis en œuvre le portefeuille pays avec le projet de renforcement de l’entrepreneuriat en élevage-REEL Mahita et le portefeuille climat.  Avec ces nouveaux portefeuilles d’un montant de 61,5 millions d’euros (soit plus de 40 milliards de FCFA) au profit des populations nigériennes, la Belgique et le Niger poursuivent leur partenariat pour relever les défis de développement structurels et conjoncturels. Ainsi, a-t-elle annoncé, le Royaume de Belgique, à travers le portefeuille pays 2022 – 2026, ambitionne de soutenir des objectifs sectoriels essentiels au Niger, qui restent la priorité du Président de la République Bazoum Mohamed. Il s’agit des secteurs comme le niveau d’enseignement ; l’état de santé ; l’état nutritionnel ; le système de protection sociale ; l’entrepreneuriat et l’emploi des jeunes et des femmes ; la gestion intégrée des ressources naturelles et la restauration durable des écosystèmes qui sont des leviers majeurs de lutte contre les inégalités sociales et économiques. S’y ajoutent aussi d’autres défis que sont ; les changements climatiques et l’environnement ainsi que la question démographique.

L’Agence Belge de Développement (ENABEL) jouit d’une expertise reconnue et d’une bonne connaissance du contexte et des zones d’intervention, notamment la région de Tahoua, avec des expériences réussies et des résultats satisfaisants sur des projets réalisés. Elle assurera la mise en œuvre technique de ce programme en collaboration avec les services nigériens au niveau national, régional, départemental et communal, et en synergie avec les autres partenaires de développement.

Abdou Abdourahmane, ONEP-Tahoua