Visite de la ministre de la Fonction Publique à la CARENI : S’enquérir des conditions de fonctionnement des services et de prise en charge des retraités

Société
Spread the love

Sharing is caring!

La ministre de la Fonction publique et de la réforme administrative, Mme Daoura Hadizatou Kafougou a effectué hier matin, une visite dans les services et directions de la Caisse Autonome des Retraités du Niger (CARENI). Cela afin de s’enquérir des conditions dans lesquelles fonctionnent ces services mais aussi pour leur transmettre ses encouragements. C’est ainsi qu’elle a, en compagnie du directeur général de la CARENI, M. Mahamadou Yahaya, d’abord été à la direction régionale de la CARENI située au quartier Maourey puis au niveau du service de paiement des pensions au quartier Nouveau marché et enfin à la direction générale de la CARENI à la rive droite. Notons qu’auparavant, la ministre de la Fonction Publique et de la réforme administrative a visité la direction des archives de son ministère.

De la direction régionale de la CARENI au service de paiement des pensions et à la direction générale, la ministre a visité des services tels que celui du capital décès, du remboursement 6% des cotisations, de la nouvelle pension, de la pension de réversion, du recouvrement des cotisations FNR et enfin du renouvellement du livret de pension. Et dans chacun de ces services, des explications lui ont été données sur les différentes procédures à suivre pour un meilleur traitement des dossiers des retraités.

Mme Daoura Hadizatou Kafougou a saisi cette opportunité pour poser des questions mais aussi pour faire des remarques pertinentes pouvant contribuer à l’amélioration de la qualité des services de la CARENI.

Au terme de la visite, la ministre de la Fonction Publique et de la réforme administrative qui a apprécié la détermination et le dévouement du personnel, a rappelé les raisons de sa visite à la CARENI, soulignant que le Chef de l’Etat et celui du gouvernement attachent du prix à l’amélioration des conditions que l’administration réserve au quotidien aux retraités de la fonction publique. «A ce titre, nous devons faire en sorte qu’aucune négligence de traitement dégradant ne soit observable à leur égard», a-t- elle insisté. En effet, pour Mme Daoura Hadizatou Kafougou, le retraité ne doit pas se sentir comme un exclu ou comme rejeté de la fonction publique après plusieurs années de services rendus à la Nation. A ce titre, elle a relevé comme amélioration des conditions des retraités, la mensualisation des pensions inscrites dans l’acte 3 du Programme de Renaissance de SEM. Mohamed Bazoum qui est en cours d’adoption.

Relativement à la visite effectuée à la direction des archives de son ministère, elle a confié que son département ministériel cherche des voies et moyens pour une meilleure sécurisation et conservation des dossiers de l’ensemble des agents de l’Etat. Cela à travers la numérisation, en un mot l’archivage électronique des dossiers individuels de ces derniers. «Cela constitue un vaste chantier de réforme et de la modernisation de l’administration publique dans le contexte de la globalisation», a précisé Mme Daoura Hadizatou Kafougou. Elle a enfin souligné l’importance de la direction des archives du Ministère de la Fonction Publique et de la réforme administrative qu’elle a qualifié de véritable patrimoine documentaire. A ce niveau, elle a rappelé l’incendie du ministère de la Justice qui a détruit toute la documentation dudit ministère, qui sans les archives de sa direction, aurait été à jamais perdue.

Auparavant le directeur général de la CARENI a intervenu pour partager avec la ministre de la Fonction Publique et de la réforme administrative les différents dossiers qui ont été traités en 2021 par son établissement. A titre indicatif M. Mahamadou Yahaya note que 1747 dossiers de nouvelles pensions ont été traités pour une incidence financière prévisionnelle de 1. 953.283.780 f CFA, 990 dossiers de pension de réversion aux ayants cause des retraités décédés (pour une incidence financière prévisionnelle de 487.911.580 CFA) et 158 dossiers de capital décès (pour une incidence financière prévisionnelle estimée à

172. 919.085 CFA).

En termes de recette au trésor public, il a révélé que les services de la CARENI ont traité et liquidé 44 dossiers de validation des services pour une prévision de recette au trésor national de 17.972.760 CFA. A cela s’ajoute 29 dossiers des états de versement pour une recette prévisionnelle estimée à 61.849.856 CFA.

En outre, le directeur général de la CARENI a relevé les contraintes majeures auxquelles l’établissement est confronté. Il s’agit entre autres, de la non adoption du nouveau décret portant organisation du régime des retraités, des fonctionnaires et des personnes régies par les statuts autonomes du Niger et le transfert non effectif de paiement des pensions et personnel relevant de toute la chaine de paiement à la CARENI.

Toutefois, il a confié que la CARENI envisage plusieurs perspectives pour l’année 2022 dont  le renforcement de ces antennes régionales de Tahoua et de Maradi, la création des antennes de Zinder et Dosso, la recherche de synchronisation du fichier de gestion des carrières entre la CARENI et les deux ministères de tutelle et enfin, la finalisation du processus d’informatisation de la base de données des prestations et une maitrise des effectifs des pensionnés.

 RahilaTagou(Onep)