Visite de travail du Président de la République à New York, aux USA : SEM Mohamed Bazoum prend part au Sommet sur la démocratie, et préside une réunion du Conseil de Sécurité de l’ONU, puis le lancement de la nouvelle offre du PNUD pour le Sahel

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Poursuivant sa visite de travail à New York, aux USA, le Président de la République a eu un agenda particulièrement chargé, hier, jeudi 09 décembre 20121. C’est ainsi qu’il a participé au Sommet sur la démocratie organisé à l’initiative du président américain, M. Joe Biden, présidé une session du Conseil de Sécurité de l’ONU, et procédé au lancement de la nouvelle offre du PNUD pour le Sahel relative à l’UNISS.

En ouvrant le débat du Conseil de Sécurité de l’ONU, sur le thème « la paix et la sécurité internationales à l’épreuve du terrorisme et du changement climatique », le Chef de l’Etat a précisé que, par le choix de ce thème, « le Niger souhaite engager les membres du Conseil de Sécurité de l’ONU à poursuivre les réflexions et à prendre des solutions idoines dans la recherche de solutions durables aux menaces à la paix et à la sécurité internationales et leurs interactions avec les effets du changement climatique ».

Le Chef de l’Etat a exprimé son souhait de voir l’Afrique surmonter les défis actuels et s’atteler à mettre en œuvre les engagements pris dans le cadre de l’agenda 2023 de l’Union Africaine et de l’agenda 2030 des Nations Unies. « Au Sahel, ma région, ces défis, comme vous le savez, portent sur la lutte contre le terrorisme dont les actes odieux sapent au quotidien les fondements des Etats démocratiques. Au nombre de ces défis figure également l’impact du changement climatique, qui en réduisant les ressources naturelles accessibles, accroit la pauvreté et tous les fléaux qui vont avec. C’est vous dire, Mesdames et Messieurs les membres du  Conseil, que le thème du débat d’aujourd’hui est l’expression de notre volonté de voir le Conseil établir le nexus évident entre la paix et la sécurité internationales d’une part, et la lutte contre le terrorisme et les effets du changement climatique d’autre part », a indiqué le Chef de l’Etat.

Le Président Mohamed Bazoum a par ailleurs présidé la cérémonie officielle consacrée au lancement de la nouvelle offre du PNUD pour le Sahel relative à l’UNISS. Dans le discours qu’il a prononcé à cette occasion, le Président de la République a vivement salué le Programme des Nations Unies pour le Développement, pour l’honneur qu’il lui a fait de lancer officiellement, au nom des dix pays bénéficiaires, son nouveau programme quinquennal s’inscrivant dans le cadre de l’opérationnalisation de la Stratégie Intégrée des Nations Unies pour le Sahel. 

Le lancement officiel de cette nouvelle approche de développement du PNUD, a-t-il noté, se déroule dans un contexte marqué par une aggravation des défis auxquels le Sahel est confronté. « En effet, les défis qui pèsent aujourd’hui sur le Sahel sont multiples et interconnectés. Il s’agit notamment de l’insécurité, la croissance démographique, les effets néfastes du changement climatique ainsi que les conséquences induites par la pandémie de la COVID-19 », a souligné le Chef de l’Etat.

Le Président Mohamed Bazoum a fait remarquer que cette nouvelle offre du PNUD, dont les axes prioritaires, à savoir, Gouvernance, Emploi des jeunes et Energies renouvelables, cadrent parfaitement avec son Programme Politique qu’il a soumis à l’appréciation du peuple nigérien et sur la base duquel il a été élu.

Après avoir souligné toute la pertinence de cette nouvelle approche du PNUD, le Chef de l’Etat a lancé un vibrant appel à l’ensemble des autres partenaires bilatéraux et multilatéraux pour une mobilisation soutenue afin de boucler le montant du financement prévu, soit 4,5 milliards de dollars US au profit de nos dix pays bénéficiaires à l’horizon 2025.

Par Assane Soumana(onep)