Visite des parlementaires à Balléyara : Les femmes députées au chevet de deux personnes âgées victimes d’incendie

Société
Spread the love

Sharing is caring!

La 2ème vice-présidente de l’Assemblée Nationale, présidente d’honneur du réseau des femmes parlementaires du Niger, honorable Hadiza Seyni Zarmakoye a conduit hier une mission d’assistance, composée des membres dudit réseau dans la commune de Tagazar à Balleyara. L’objectif du déplacement est d’aller apporter leur soutien aux deux vieilles dames victimes d’incendie dont une vidéo circulait sur les réseaux sociaux suggérant que les deux dames âgées auraient été abandonnées à leur sort par leurs familles et la société. La délégation des femmes députées composée de la présidente du réseau des femmes parlementaires du Niger, Dr. Rabi Maïtournam Moustapha et de plusieurs membres, est allée constater de visu la situation des victimes.

Sur place, le préfet du département de Balleyara a expliqué que, les dernières pluies diluviennes ont occasionné l’inondation ayant affecté 53 ménages dont les maisons de ses deux femmes victimes. Les deux personnes âgées en question se sont installées dans un quartier de la ville de Balleyara dans des cases en paillottes où un incendie a ravagé leur hutte. «Elles n’ont jamais été abandonnées par l’administration. Elles ont toujours été prises en compte dans les aides et appuis aux sinistrés, dépêchées par le Ministère chargé de l’Action humanitaire», a précisé M. Amadou Amidou, préfet du département de Balleyara avant de qualifier de ‘’sensationnelle’’ la vidéo qui circule sur les réseaux sociaux. 

Selon lui, il y avait un garde national qui apportait depuis 4 ans une assistance à Adama Siddo et Zeynabou Alkache, les deux victimes en question qui étaient des amies depuis leur jeunesse et sans enfants. « En suivant la vidéo, on constate que l’interview a été bien guidée. Présentement nous avons vu leurs parents. Certains vivent ici à Balleyara et d’autres sont à Niamey. Après la diffusion de la vidéo, nous avions convoqué leurs parents pour assister les vieilles dames. Même s’il y a un problème socioculturel, on n’abandonne pas un être humain, comme ces femmes âgées», a-t-il déclaré.

Les femmes parlementaires touchées par la vidéo qui circule sur les réseaux sociaux ont agi en tant que filles et mères pour apporter de l’assistance à ces victimes. Selon la députée Hadiza Seyni Zarmakoye, il existe une nette différence d’information sur cette situation par rapport à la réalité. «En tant que, responsables, nous sommes venues rétablir les faits en visitant les deux vieilles dames, qui se portent très bien d’ailleurs et ont trouvé de l’aide partout», a-t-elle déclaré.

Elle a ensuite expliqué que ces vieilles femmes sont assistées par un garde républicain pour des raisons sociales depuis quatre ans. C’est lui qui a soigné les plaies d’une des vieilles dames blessée dans l’incendie. «Dans les kits, les collègues médecins ont mis des produits médicaux pour le traitement des plaies qui, selon elle, sont déjà cicatrisées», a-t-elle ajouté. Enfin la 2ème vice-présidente a réuni les parents des deux femmes pour leur prodiguer des conseils afin de bien entretenir ces femmes presque abandonnées par leurs familles.

 Seini Seydou Zakaria, Envoyé spécial(onep)