Visite du ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables sur les sites pétroliers d’Agadem et à la SORAZ : S’assurer des bonnes conditions de l’exploitation pétrolière et constater l’effectivité des travaux de construction du Pipeline Export Niger-Bénin

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables, M. Mahamane Sani Mahamadou, a effectué, du 23 au 25 juillet 2021, une visite de terrain sur les différents sites des opérations pétrolières d’Agadem, dans la Région de Diffa et sur les installations en cours de construction du Pipeline Niger-Bénin destiné à l’exportation du pétrole brut nigérien, ainsi que celles de la Société de Raffinage de Zinder (SORAZ). Le ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables était accompagné, dans ce déplacement, du député Ben Mabrouk, du Directeur Général de la NIGELEC, du Directeur Général des Hydrocarbures et du Directeur d’Exploitation.

L’objectif de la visite est de se rendre compte des conditions des opérations de la production pétrolière destinée à la Raffinerie de Zinder, de constater le niveau d’avancement des travaux de la Grande Autorisation Exclusive d’Exploitation (AEE) portant sur 112 gisements, ceux de construction du Pipeline Export, le fonctionnement de la raffinerie de Zinder, mais aussi rencontrer les agents sur le terrain pour discuter de leurs conditions de vie et de travail.

La délégation du ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables a atterri, le 23 juillet, à l’aéroport de Jaouro aux environs de 13h30, où le ministre a reçu des honneurs par un détachement de la Garde Nationale du Niger et salué par la population des villages environnants.

Quelques instants après, la délégation a mis cap sur le Centre de Traitement Combinatoire de Goumeri situé à une trentaine de kilomètres de Jaouro. C’est là qu’est centralisée toute la production de 4 gisements actuellement en cours d’exploitation. Dans ce centre, le pétrole brut est traité pour être séparé de l’eau et du gaz, avant d’être envoyé à la Société de Raffinage de Zinder. Notons que le bloc d’Agadem regorge plus de 300 puits, de profondeurs variant entre 2500 et 4300m et dont quelque 80 sont en exploitation.

Dans la journée du 24 juillet, la délégation du ministre Mahamane Sani Mahamadou a visité la Tour de forage de Koulélé (Rig en Anglais), d’où le pétrole destiné à l’exportation va quitter le Niger ; la Station intermédiaire de FPF de Sokor et le Camp de Jaouro qui abrite la base vie de CNPC NP.

Sur le site GW125 de Koulélé, la délégation a reçu d’amples explications sur les toutes les unités liées au forage du puits du pétrole, aussi bien de la phase de foration à celle de traitement, en passant par la phase de sondage, la cabine géologique, etc.

A la station FPF de Sokor, la délégation a également fait le tour de toutes les différentes installations de cette unité de traitement préliminaire du pétrole et du gaz et a même pris part à une séance de prélèvement du brut.

Au camp de Jaouro, construit en 2008 et où est stocké le matériel nécessaire à la foration, la délégation du ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables, après avoir pris connaissance de tous les compartiments du camp, a rencontré le personnel nigérien de la CNPC NP et a échangé avec lui sur les conditions de vie et de travail des agents.

Le projet de construction du Pipeline Niger-Bénin, où les travaux sont en cours depuis presque un mois, l’usine et le poste électrique de la SORAZ ont constitué la 3ème et dernière étape de cette première sortie sur le terrain du ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies renouvelables. Sur le chantier du Pipeline, à quelques encablures de la SORAZ, le ministre Mahamane Sani Mahamadou et sa délégation, dont le gouverneur de la Région de Zinder et le président du Conseil Régional, ont été témoins du travail remarquable que mènent les ouvriers de la société CPP pour souder, le long des 1950km du Pipeline parsemés de 7 stations intermédiaires de pompage, les tuyaux qui serviront à l’exportation du brut nigérien. Déjà, note-t-on, plusieurs dizaines de kilomètres sont soudés entre Oualéléwa et SORAZ et les travaux avancent normalement.

A la SORAZ, les membres de la délégation ont visité les différentes unités (Station terminale, les zones des réservoirs de stockage et les pompes du pétrole brut, du gaz et de l’essence, de cette usine qui transforme le pétrole brut nigérien destiné à la consommation locale et celle de certains pays voisins.

Le Poste de distribution électrique de 33kv, construit à côté de la SORAZ, en plus de fournir de l’électricité à Ganaram et CPP, a surtout permis de desservir en électricité la ville de Tanout et les villages situés le long du tronçon qui mène à cette ville longtemps confrontée à un problème de desserte en électricité. Depuis 2021, cette situation est devenue un lointain souvenir.

KAÏLOU PANTCHO Maman CC MP/E/ER