Visite du président du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) à l’HGR et à l’HNN : S’enquérir des conditions de prise en charge et réconforter les blessés des événements de Téra

Société

À la tête d’une délégation, le président du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC), M. Mairou Malam Ligari, a effectué hier après-midi une visite au niveau de l’Hôpital Général de Référence et à l’Hôpital National de Niamey où les blessés des événements survenus à Téra, le samedi 27 novembre dernier, sont pris en charge. Le but de cette visite est de s’enquérir de l’état de santé des blessés enregistrés suite aux manifestations tenues à Téra pour bloquer un convoi militaire français en route pour le Mali ayant occasionné trois morts et 18 blessés.

C’est l’Hôpital Général de Référence qui a constitué la première étape de ce déplacement. A ce niveau le président du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC), M. Mairou Malam Ligari a été accueilli par le directeur général de l’hôpital Général de Référence, Pr. Adéhossi Eric, entouré de ses proches collaborateurs. Ainsi, M. Mairou Malam Ligari a visité chambre après chambre les trois blessés hospitalisés au niveau des services de chirurgie générale et digestive de l’HGR.

Ensuite, le président du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) s’est rendu l’hôpital National de Niamey où il a été accueilli par le directeur général de ladite institution, le médecin colonel Oumara Mamane et ses proches collaborateurs. Là également M. Mairou Malam Ligari a été dans les chambres d’hospitalisation des blessés pour les réconforter et leur souhaiter prompt rétablissement.

A l’issue de cette visite, le président du CESOC a indiqué que c’est pour s’enquérir de l’état de santé des blessés enregistrés suite aux manifestations du 27 novembre à Téra. «Nous sommes venus au chevet des malades pour leur apporter notre soutien moral, à leur famille mais également aux médecins traitants. Il y a lieu de noter une satisfaction quant à la prise en charge de ces blessés au niveau de ces grands hôpitaux. Il y a 10 malades dont la vie est hors de danger. Et c’est le lieu de féliciter les responsables qui ont pris en charge les malades de manière prompte et avec professionnalisme», a déclaré M. Mairou Malam Ligari avant de souhaiter un prompt rétablissement aux blessés.

 Abdoul-Aziz Ibrahim(onep)