2ème réunion du comité de pilotage du projet «Mu Gina Gobé-Construire Demain» : Jeter les bases d’une stabilisation à long terme des communes frontalières du nord Tillaberi et de Tahoua

Société

L’ONG Search For Common Ground a organisé, le jeudi 9 décembre dernier à Niamey, la 2ème réunion du Comité de Pilotage du Projet «Mu Gina Gobé». Cette activité, organisée avec l’appui de la délégation de l’Union européenne, vise à présenter l’état d’avancement dudit projet aux partenaires étatiques et bénéficier de leurs orientations et recommandations pour l’atteinte optimale des résultats. C’est la représentante de la Haute Autorité à la Consolidation de la paix (HACP), Mme Boukar Yagana Mahamane qui a présidé l’ouverture des travaux de cette réunion en présence de la directrice pays du Search For Common Ground, de la représentante de l’ambassadeur de la délégation de l’Union Européenne, des représentants des forces de sécurité nationale ainsi que de plusieurs invités.

Le Projet «Mu Gina Gobé-construisons Demain» s’adresse prioritairement aux autorités civiles, aux communautés et aux forces de défense et de sécurité. Il vise à jeter les bases d’une stabilisation à long terme des communes frontalières du nord Tillaberi et de Tahoua en contribuant au renforcement de la confiance entre les forces de défense et de sécurité, les autorités et les populations ; au renforcement de la cohésion verticale entre les autorités civiles, coutumières et les populations.

A l’ouverture des travaux, la représentante de la Haute Autorité à la Consolidation de la paix (HACP) a indiqué que dans le cadre de la lutte contre l’insécurité dans certaines régions comme Tillaberi et Tahoua, des approches de prévention et gestion basées sur le dialogue au sein des communautés sont adoptées par la HACP. «Ces approches visent à identifier les causes profondes des crises et des conflits pour s’y attaquer, en apportant des réponses globales aux défis sécuritaires, de gouvernance et de développement qui affectent les communautés, tout en s’appuyant sur les autorités civiles et traditionnelles à la base», a-t-elle expliqué. Mme Boukar Yagana Mahamane a ajouté que dans le cadre la mise en œuvre du projet «Mu Gina Gobé», plusieurs activités sont menées dans le but de contribuer à la stabilisation et l’amélioration des conditions de vie des populations de la région de Tahoua et de Tillabéri à travers la réalisation des micro-projets et la mise en place d’AGR.

Pour sa part, la directrice Pays de l’ONG Search For Common Ground, Mme Abouya Béatrice a rappelé que Search For Common Ground est une organisation internationale spécialisée dans la consolidation de la paix depuis 1982. «Notre mission est de transformer la façon dont le monde gère les conflits, en s’éloignant des approches conflictuelles et tendre vers des approches collaboratives», a-t-elle indiqué. Mme Abouya Béatrice a ajouté que le projet «Mu Gina Gobe» dont l’objectif est de contribuer à la stabilisation des communes transfrontalières dans les régions de Tillaberi et Tahoua est mis en œuvre à travers diverses actions concrètes visant à renforcer la confiance entre les forces de défense et de sécurité, les autorités et les populations à travers la cohésion verticale entre les autorités civiles, coutumières et les populations.  «Depuis le démarrage de ce projet, nous avons fait du chemin aux côtés des communautés et des autorités locales. Nonobstant les nombreux défis multiformes, d’ores et déjà, nous avons à l’actif du projet des réalisations non négligeables», a-t-elle indiqué.

De son côté, la représentante de la Délégation de l’Union Européenne, Mme Jamile El Assaidi a rappelé que le projet «Mu Gina Gobe» s’inscrit dans les objectifs du programme I3SN qui vise à soutenir l’Etat du Niger pour le maintien de la sécurité, du retour de l’administration civile et des services publics, de la restauration d’un environnement serein et de la reprise des activités socio-économiques dans les localités concernées à Tahoua et Tillabéri. «La tenue de cette réunion est une occasion de renouveler l’attachement que l’Union européenne accorde à la restauration de la paix et de la quiétude sociale dans les régions transfrontalières de Tahoua et de Tillabéri», a-t-elle conclu.

 Yacine Hassane(onep)