Algérie/Coup d’envoi du programme «AFRICA by IncubeMe» : Une opportunité à saisir pour les jeunes africains porteurs de projets innovants et les start-ups

Etranger
Spread the love

Sharing is caring!

En prélude au lancement du programme «Africa by IncubMe», qui interviendra en mars 2021, l’Incubateur algérien privé IncubMe a procédé, jeudi 28 janvier 2021 à Alger, au coup d’envoi officiel du programme qui regroupera une vingtaine de start-up africaines d’excellence, issues de 26 pays du continent. A travers ce programme, l’Algérie devient ainsi le premier incubateur panafricain. Le coup d’envoi a eu lieu à travers une conférence de presse animée par les membres des incubateurs privés algériens en présence du ministre délégué auprès du Premier ministre en charge de l’Economie de connaissance et de Start-up, M. Yacine El-Mahdi Oualid ainsi que de deux cofondateurs d’IncubMe sur les sept, Kamel Oumnia et Adel Amalou.

Ce programme panafricain dédié aux nouvelles technologies intitulé «Africa by IncubMe» est une initiative privée soutenue par le Gouvernement Algérien et plusieurs sociétés multinationales. Il est ouvert à tout porteur de projets ou start-up africain. L’appel à candidature aura lieu dans 10 jours sur: www.africabyincubme.com. L’objectif recherché à travers ce programme est de répondre aux besoins exprimés par certaines entreprises algériennes à la recherche de solutions techniques et faire de l’Algérie un carrefour africain pour l’entreprenariat et l’innovation. Les initiateurs de cette activité veulent inscrire le projet dans l’optique de la nouvelle vision économique que les pouvoirs publics se sont assignés, et qui place l’Afrique comme destination privilégiée pour les produits et services algériens.

Au total, 1200 porteurs de projets et/ou start-up seront touchés en Afrique, parmi lesquels 400 seront présélectionnés dont 20 seront retenus. Selon M. Karim Oumnia, l’un des sept (7) cofondateurs du IncubMe, ces vingt (20) start-up africaines d’excellence sélectionnées devront, par la suite, présenter des projets-solutions susceptibles de répondre aux besoins exprimés par les entreprises algériennes à la recherche de solutions techniques, et seront accompagnées dans leur développement à travers un cycle d’incubation de six (06) mois en Algérie qui leur permettra ensuite de se lancer dans la conquête d’autres marchés, prioritairement en Afrique.

Pour sa part, M. Adel Amalou a expliqué  que le programme s’étale sur trois ans : la première année va toucher uniquement l’Afrique, la deuxième année l’Afrique et le Moyen-Orient et la troisième année l’Afrique, le Moyen-Orient et les pays du bassin méditerranéen.

Les intéressés devront présenter des projets dans plusieurs thématiques Fintech, objets connectés, Technologie de l’Information et de la Communication, énergie renouvelable, santé et agritech. Il faut souligner que le programme comportera deux volets; innovation (libre) et open innovation (où les partenaires exprimeraient des besoins ou des problématiques que les postulants devraient solutionner. «L’ouverture de l’appel à projet démarre en avril 2021. S’il n’y a pas de retard à cause du Covid-19, le programme démarrera en Algérie, avec les vingt porteurs d’idée sélectionnés», a précisé M. Adel Amalou.

Ce programme ambitieux est unique sur le continent africain et vise à positionner l’Algérie en tant que pôle d’innovation. Les jeunes nigériens porteurs de projets innovants et les promoteurs de start-up souhaitant concrétiser ou développer leurs idées d’entreprises sont donc appelés à saisir l’opportunité. Enfin, IncubMe se veut un relai entre les jeunes qui débordent d’idées novatrices et les opérateurs à la recherche de compétences pour créer un écosystème et faire du business gagnant-gagnant pour toutes les parties prenantes.

 Seini Seydou Zakaria(onep)