Assemblée Nationale : Les femmes parlementaires s’exercent à l’art de la prise de parole en public

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Les toasmasters du Niger ont animé une démonstration de prise de parole en public aux femmes parlementaires, le 25 juin dernier dans la salle de commission des Affaires Etrangères de l’Assemblée Nationale. Cette activité est initiée par la 2ème Vice-présidente de l’institution, l’honorable Hadiza Seyni Djermakoye qui souhaite mettre en place un club toastmaster pour permettre à ses consœurs de s’exercer à l’art de la prise de parole en public.

La rencontre a enregistré la présence de deux députés hommes, pour un souci du respect de genre. «Nous gardons espoir après la tentative que nous avons eue en 2011, cette fois-ci, nous allons trouver ce club au niveau du parlement. Cela fera du Niger le premier pays du district 94 qui regroupe les pays de l’Afrique de l’Ouest, du Cameroun et du Tchad. Cela exprime la volonté des députés de cultiver l’excellence et d’aller de l’avant», a expliqué M. Amadou Djibo Gazibo, président de la séance de démonstration, membre fondateur du premier club de toastmaster du Niger et parrain de plusieurs clubs au Niger.

Selon M. Gazibo, ces exercices peuvent avoir un lien avec les propositions de lois. L’initiative d’une loi a besoin de l’adhésion de tous. Pour la défense d’une loi, ils auront besoin de toasmaster en s’exerçant en prise de parole. «Il n’ ya pas que les lois, les députés représentent le parlement au niveau des autres institutions internationales. Ce serait une fierté de voir un de nos parlementaires briller à l’extérieur», a-t-il ajouté.

M. Amadou Djibo Gazibo, devait en outre expliquer que le Toastmaster a pour objectif d’aider ses membres à améliorer leurs compétences en matière de communication et de leadership par la prise de parole en public. C’est une école où il n’y a pas de professeur, ni quelqu’un qui détient un savoir. «Nous acceptons avec beaucoup d’humilité, l’évaluation faite par les autres. Je trouve que les femmes députés sont animées de bonne foi pour la mise en place du club. Elles auront sûrement, une fois le club en place, l’humilité de se supporter, d’accepter l’évaluation de l’autre, parce que, quant on parle, on ne sait pas souvent les erreurs que nous commettons. Mais si quelqu’un vous le notifie, la prochaine fois, vous allez essayer de corriger. C’est exactement le but de l’exercice», a dit M. Gazibo.

Les participantes ont beaucoup apprécié la séance de démonstration animée par les toasmasters des clubs de Niamey. Pour la 2ème Vice-présidente, le député est appelé à parler pour défendre des dossiers, des interpellations, poser des questions d’actualité, représenter le Niger à l’extérieur, «il est important de s’exercer à la prise de parole en public à travers le toastmaster» a-t-elle conclu.

Seini Seydou Zakaria(onep)