Atelier de validation d’un guide des normes et standards en enseignement technique : Contribution à la qualité de l’enseignement technique et la formation professionnelle

Société

Des acteurs de l’éducation et de la formation technique et professionnelle participent, du 6 au 7 septembre 2022 au Centre des Métiers du Cuir et d’Art du Niger, à un atelier de validation des normes et standards pour les filières offertes dans le cadre de l’Enseignement et la Formation Techniques et Professionnels (EFTP) au Niger et des propositions de mécanismes de gouvernance partenariale, de pilotage stratégique et de planification de l’EFTP. Financé par l’Union Européenne, cet atelier a pour objectif de valider cet outil qui va contribuer davantage à l’amélioration de la qualité de l’enseignement technique et la formation professionnelle au Niger.

A l’ouverture des travaux de cet atelier, la Secrétaire générale du Ministère de l’Enseignement Technique et la Formation Professionnelle Mme Absatou Daddy a notifié que c’est conformément aux engagements pris par le Président de la République, «de faire de l’éducation et de la formation une priorité» que le gouvernement a engagé une importante réforme dans le système éducatif nigérien et particulièrement dans le sous-secteur l’EFTP à travers le Programme Sectoriel de l’Éducation et de la Formation (PSEF 2014-2024). En vue de contribuer à la réussite de la réforme de l’EFTP à travers la mise en œuvre de la stratégie d’expansion à l’horizon 2030, a expliqué Mme Absatou Daddy, l’Union Européenne a financé un vaste programme intitulé «Programme d’Appui à la fourniture d’une offre de formation innovante, efficace et accessible équitablement à tous et qui répond aux besoins socio-économiques dans les 8 régions du Niger».

Ainsi, Mme Absatou Daddy, a rappelé que, la mise en œuvre de ce programme, appuyée par le consortium ANCE et Luvent Consulting, vise, d’une part, à permettre aux apprenants, aux parents d’élèves et à la population en général de faire des choix plus éclairés sur les offres de formations professionnelles et techniques disponibles, les établissements d’EFTP, sur le contenu et les perspectives, la situation économique, les besoins et les opportunités présentes dans les différentes régions du pays. D’autre part, il s’agit de mettre en place une planification nationale et régionale de l’EFTP, efficace et de manière pérenne, en prenant en compte les normes et standards et les besoins de l’économie nigérienne. «C’est ainsi qu’un guide portant sur les Normes et Standards de qualité de l’EFTP a été produit par les acteurs de l’EFTP du 19 janvier au 03 mars 2022 et des guides de normes et standards spécifiques aux filières de formation sont récemment produits du 15 avril au 04 mai 2022», a souligné Mme Absatou Daddy.

Auparavant, le représentant de l’Union Européenne M. Sergio Gomez Y. Paloma a rappelé que, ces normes et standards et ces propositions sont le fruit du travail passionné des représentants des institutions et autorités nigériennes impliquées dans la réforme profonde du secteur de l’EFTP, en premier lieu le Ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, appuyés pendant plus d’un an et demi par des experts consultants nationaux et internationaux mis à la disposition de l’initiative par l’Union Européenne. «Les défis de la jeunesse et du développement nécessitent que nous apportions tous une attention importante sur l’acquisition des compétences et des qualifications professionnelles ainsi que sur l’adéquation de cette formation aux besoins de la société et du marché du travail», a indiqué M. Sergio Gomez Y .Paloma.

Le Représentant de l’Union Européenne a, par ailleurs, estimé que, le secteur de l’enseignement technique et la formation professionnelle est un maillon essentiel pour le développement économique du Niger en fournissant la main d’œuvre nécessaire au développement du secteur privé, en créant des opportunités d’emplois ainsi qu’en facilitant les initiatives entrepreneuriales.

Abdoul-Aziz Ibrahim(onep)