Atelier national de validation du document de la politique nationale de développement Urbain : Gestion efficace et efficiente des domaines urbains

Société

Le ministre de l’Urbanisme et du Logement, M. Maizoumbou Laoual Amadou, a présidé, hier matin à Niamey, la cérémonie d’ouverture de l’atelier national de validation du document de la politique nationale et de développement urbain. L’objectif de ce document est de contribuer au développement du secteur en émergence dans les stratégies de développement économique et social et de lutte contre la pauvreté.

Procédant à l’ouverture des travaux, le ministre de l’Urbanisme et du Logement a rappelé que dans le chapitre du développement urbain du programme de la renaissance acte 3, le Président de la République, Chef de l’Etat SE. Mohamed Bazoum, s’est engagé à mettre en œuvre un programme de développement urbain en vue de créer le cadre de cohésion devant permettre la coordination et la synergie des différents acteurs pour un développement endogène des villes au Niger. Il s’agit notamment du renforcement du cadre institutionnel et règlementaire du secteur, la règlementation locale en matière d’urbanisme et de services urbains, la modernisation de la gestion foncière et le renforcement des capacités des acteurs, et la mise en œuvre de programmes opérationnels à titre pédagogique d’éducation  urbaine.

Le ministre Maizoumbou Laoual Amadou a indiqué, à cet effet, qu’un document provisoire de la politique nationale de développement urbain, dont une partie du plan d’actions peut en tenir lieu, est déjà disponible et il ne reste qu’à organiser les travaux de la rencontre. Il devait aussi préciser que, le gouvernement a pris l’option pour d’une part, accroitre la sensibilisation aux problèmes de l’urbanisme rapide, de ses répercussions sur l’environnement ainsi qu’aux conséquences d’une pauvreté urbaine croissante et des difficultés qui y sont associées, et de faire prendre conscience que, l’urbanisation provoque des changements irréversibles dans la façon dont on doit utiliser la terre, l’eau et l’énergie dans le cadre de vie d’autre part.

Le ministre en charge de l’Urbanisme a, par ailleurs souligné qu’il a pris, du haut de la tribune de l’organisation des Nations Unies, l’engagement de faire valider le document de politique nationale de développement urbain et faire adopter ladite politique par le gouvernement courant cette année 2022. «Si par ailleurs nous avons décidé de tenir la présente cérémonie et d’y faire participer autant de partenaires techniques et financiers, ce que, nous avons voulu qu’elle soit le prolongement du grand plaidoyer lancé à l’occasion de la réhabilitation et de l’installation, en octobre 2021 de la commission nationale d’urbanisme et d’habitat, un grand plaidoyer aussi bien à leur intention qu’à celle des différents segments de l’administration et des autres acteurs de développement urbain et de l’habitat aux fins de l’édification de meilleures villes, gage de meilleures conditions de vie», a-t-il souligné

Pour sa part, le représentant du gouverneur de la région de Niamey, M. Assoumane Sahabi a indiqué que, la plupart des villes connaissent un développement urbain dans l’anarchie liée à l’explosion démographique et une insuffisance de schémas directeurs. C’est pourquoi, a-t-il ajouté, le présent atelier qui constitue un rendez-vous du donner et du recevoir, est d’une importance capitale en ce qu’il permettra de se pencher sur les avancées et expériences vécues en matière de politique de développement urbain.

Farida Ibrahim Assoumane(onep)