Atelier USA/APAC pour la Formation des professionnels des médias

Société
Spread the love

Sharing is caring!

L’ambassade des États-Unis au Niger, en collaboration avec l’Université de Missouri aux USA et l’Association des Professionnelles Africaines  de la Communication- section du Niger (APAC), a organisé un atelier de formation, du 11 au 12 janvier, au profit des journalistes et communicateurs de la région de Niamey  sur le thème : « la désinformation, le multimédia, les réseaux sociaux et la viabilité des médias».

Cette formation fait suite à des sessions de formation organisées au profit des  journalistes de l’intérieur du pays. L’objectif  est de créer des liens de solidarité avec les journalistes nigériens.

48 H durant, les participants ont longuement échangé sur les techniques de protection contre la désinformation qui est une information fausse délibérément partagée pour porter préjudice. Selon Mme Kathy Kiely, une des facilitatrices de l’atelier, la désinformation est une vraie pandémie plus dangereuse que la Covid-19 même. Pour elle, les journalistes sont des défenseurs contre la désinformation.  C’est ainsi qu’il est  important de créer ces genres de cadre  pour échanger des idées sur les moyens de combattre la désinformation et aussi d’échanger sur les moyens d’éduquer  ‘’notre public’’ a indiqué Mme Kathy Kiely à l’issue de l’atelier.

Les journalistes sont des soldats contre la désinformation. « Nous avons partagé des outils avec les  journalistes nigériens. J’espère aussi qu’on a créé des liens qui vont durer. Et c’est un gain!! », s’est réjouie l’experte de l’École de journalisme de l’Université de Missouri.

Les journalistes ont beaucoup de défis à relever, comme ceux relatifs au changement climatique, la corruption, le trafic de drogue et des humains.  Ce sont des défis qui n’ont pas de frontière. Mme Kathy Kiely estime que les journalistes doivent donc franchir les frontières et travailler ensemble.

Par  Oumar Issoufou(Onep)