Cérémonie de signature de trois Conventions au Ministère des Affaires Etrangères : L’Union Européenne apporte un soutien d’environ 70 milliards de FCFA au Niger

Politique
Spread the love

Sharing is caring!

Le ministre d’Etat, ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Hassoumi Massoudou a procédé, hier, mercredi 25 mai 2022 à Niamey, à la signature de trois conventions de financement, portant sur un appui de l’Union Européenne. Cet appui s’inscrit dans le cadre du nouveau cadre programmatique de coopération pluriannuel (2021-2027) de l’Union Européenne au Niger. Ce financement cible plusieurs domaines prioritaires de développement économique et social du pays, tels que la gouvernance, l’éducation, la formation professionnelle, l’emploi et l’appui budgétaire. La cérémonie s’est déroulée en présence de l’Ambassadeur, Chef de Délégation de l’Union Européenne au Niger, Dr Denisa-Elena IONETE et des proches collaborateurs des deux personnalités.

Il faut préciser que cette cérémonie concerne uniquement la signature desdites conventions par la partie nigérienne. En effet, pour la partie Commission de l’Union Européenne, les conventions ont été signées depuis le 14 mars 2022, à Bruxelles, par Mme Sandra Kramer, Directrice pour l’Afrique à la Direction Générale INTPA. Ainsi avec cette cérémonie, le Gouvernement du Niger donne son accord pour ledit financement. C’est pourquoi, dans le discours qu’il a prononcé à cette occasion, peu après avoir signé les trois Conventions, le Chef de la Diplomatie nigérienne, s’est réjoui, au nom du Gouvernement et du peuple nigérien, de la qualité de la relation de coopération entre l’Union Européenne et le Niger.

Ces trois (03) conventions de financement sur (04) prévues, pour un montant global de 105 millions d’Euro soit l’équivalent de 70 milliards de FCFA cadrent avec le nouvel instrument financier de l’Union Européenne. Ce financement concernera ainsi, le programme d’intervention dans les territoires au niveau des zones les plus affectées par l’insécurité (Nexus 3 frontières) pour un montant de 50 millions d’Euro soit 33 milliards de FCFA avec pour objectif de soutenir le retour de l’Etat et des services de base aux populations (y compris réfugiées, déplacées, retournées et hôtes) dans la zone des trois frontières fragilisées par le terrorisme. Il concerne aussi le Programme d’intervention visant l’éducation, la formation et l’emploi pour un montant de 50 millions d’Euro soit 33 milliards de FCFA et qui a pour objectif de favoriser le développement socio-économique en faveur des jeunes et des femmes du Niger. Il y a ensuite le Programme de Facilité de Coopération Technique pour un montant de 5 millions d’Euro soit 3 milliards de FCFA et qui a pour objectif de permettre un appui transversal à la coopération Niger-Union Européenne avec un soutien au renforcement des capacités dans la gestion de l’aide, la coordination, la communication, la visibilité et la diplomatie publique, l’audit, le monitoring et l’évaluation externe.

«La quatrième convention qui sera signée dans les prochains jours, porte sur le programme d’appui budgétaire sous forme de contrat pour la Résilience et la Construction de l’Appareil de l’Etat (SRBC4) pour un montant de 195 millions d’Euro soit 130 milliards de FCFA», a déclaré M. Hassoumi Massoudou, qui a aussi saisi cette occasion pour souligner l’importance dudit financement pour notre pays.

Pour sa part, l’Ambassadeur, Chef de Délégation de l’Union Européenne au Niger, s’est également félicitée de la qualité de la coopération entre son Institution et le Niger. Dr Denisa-Elena IONETE a réitéré l’engagement et la disponibilité de l’Union Européenne à poursuivre son engagement aux côtés du Niger. «Comme vous le savez l’Union Européenne a entamé depuis l’année dernière une nouvelle programmation après l’exercice précédent 2014-2020. La nouveauté dans cet exercice qui concerne la période 2021-2027 réside dans le fait que l’UE a expérimenté son approche ‘’Team Europe Initiative’’, qui consiste à se concerter avec tous les Etats membres qui sont actifs au Niger, en vue de mener des actions avec plus d’impact en évitant des doublons», a-t-elle expliqué.

Dr Denisa-Elena IONETE a souligné que ce financement cadre avec les thématiques prioritaires du Gouvernement du Niger. «En effet, la première thématique concernant l’éducation, la formation professionnelle et l’emploi, qui constitue le cheval de bataille des autorités nigériennes», a-t-elle déclaré ajoutant que ce programme prend en compte non seulement le volet éducation mais aussi le développement des filières agro-industrielles jouant le rôle de débouchés pour les personnes formées. L’accès au microcrédit qui constitue un casse-tête, vue les conditions des banques traditionnelles, est également pris en compte via un appui conséquent au FISAN et à la SAHFI, selon la responsable européenne. «La deuxième thématique relative au Nexus Développement-Humanitaire-Paix est approchée par la deuxième action qui sera menée à Tillabéri, une zone fragile. Au-delà des actions relatives à la gouvernance pour opérationnaliser l’approche Triple Nexus H/D/P, il est utile de mentionner que des activités relatives à la Grande Muraille Verte sont envisagées dans la région de Tillabéri. Vous comprendrez que cette dernière thématique est en phase avec le Pacte Vert/Green Deal de la Commission Européenne», a précisé Dr Denisa-Elena IONETE.

 Ali Maman(onep)