Fête Nationale de l’Arbre édition 2022 : Plusieurs milliers de plants plantés à Maradi

Société

La commémoration du 62ème anniversaire de l’indépendance de notre pays qui coïncide avec la 47ème  édition de la fête nationale de l’arbre a donné lieu à Maradi à plusieurs évènements. Le 02 Août, une nuit écologique a été organisée à Maradi, évènement au cours duquel, l’importance de la plantation de l’arbre et de son entretien a été révélée à la population. Ensuite, une cérémonie de plantation d’arbre a eu lieu le 3 août au sein du CEG Franco- arabe Gao de Maradi en présence de tous les officiels de la région. Le thème retenu est «lutte contre l’ensablement des cours d’eau : voie pour relèvement et la résilience des communautés locales».

Dans son intervention à cette occasion, le Gouverneur de la Région, M. Chaibou Aboubacar, a rappelé que la région de Maradi qui couvre une superficie

de 41.796 km2 regorge d’énormes potentialités forestières et fauniques. Malheureusement, poursuit-il, cette ressource subit les effets néfastes des aléas climatiques et des mauvaises pratiques de l’homme. Pour lui, la dégradation de l’environnement a atteint un niveau préoccupant, dont les principales causes sont les coupes abusives du bois vert ; la carbonisation ; l’ensablement des terres de culture, des cours et plans d’eau, pour ne citer que ceux-là. «Cette fête nous donne assurément l’occasion pour inviter toute la population de Maradi à une prise de conscience sur les préoccupations environnementales que nous vivons et nous rendre à l’évidence que nos comportements inappropriés vis-à-vis des ressources naturelles, doivent être combattus avec la plus grande détermination» a-t-il dit.

A travers ce thème, il s’agit, selon le gouverneur de Maradi, d’amener les Nigériens à observer des modes d’exploitation durables des arbres et des forêts aussi bien sur les plateaux et les bassins versants que dans les vallées et basfonds. Il s’agit aussi de les encourager à inverser les tendances à l’ensablement des cours et plans d’eau à travers la restauration des terres intégrant la plantation d’arbres et la génération des revenus par la mise en œuvre des travaux à haute intensité de main d’œuvre. M. Chaibou Aboubacar a rappelé qu’au cours de l’année 2022, plusieurs actions de réhabilitation et de protection des écosystèmes agro-sylvo-pastoraux dégradés ont été réalisés dans la région en vue de contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire des populations et promouvoir le potentiel fourrager du cheptel prôné par les autorités de la 7ème République.

A l’endroit des  élèves et des professeurs de l’établissement où cette plantation d’arbres a eu lieu, le gouverneur de la région leur a demandé de tout mettre en œuvre pour protéger et entretenir les plants qui ont été plantés afin d’assurer une bonne visibilité de ce site. Il a promis de suivre et évaluer périodiquement l’évolution des plants sur ce site qui rentre désormais dans le catalogue des sites régionaux consacrés à la fête nationale de l’arbre.

Le Directeur régional de l’Environnement et de la lutte contre la désertification, le Colonel Hamza Barmou pour sa part a estimé que, le choix de ce thème trouve toute sa signification car le phénomène de l’ensablement menace non seulement nos infrastructures, mais aussi et surtout nos cours et points d’eau : mares, fleuves, Goulbi. Il a indiqué que 9.085,621 ha de terres agricoles dégradées ont été récupérées ; la fixation de 40 ha de dunes de sable ; l’ouverture de 677,5 km de bandes pare feux ; la réalisation de 29.000 ha de régénération Naturelle Assistée ; la mobilisation de 668556P/J, la création de 5065 emplois temporaires et l’injection de 2.249.671.416 FCFA. «Si tous ces efforts se poursuivent et se consolident avec des résultats concluants, nous pouvons garder l’espoir de gagner le pari de la lutte contre la désertification et la dégradation des terres et des écosystèmes» a-t-il averti.

Tiémogo Amadou ANP-ONEP Maradi