Fin de la Revue du Programme Sectoriel de l’Education et de la Formation au titre de l’année 2021 : Le ministre Natatou Ibrahim appelle à un consensus fort autour de l’école

Société

Au terme de trois jours d’intenses travaux, la revue du Programme sectoriel de l’éducation et de la formation au titre de l’année 2021 a pris fin le vendredi 15 juillet 2022. C’est le ministre de l’éducation nationale, Pr Natatou Ibrahim,  qui a présidé la cérémonie de clôture des travaux de cette rencontre en présence des représentants  des partenaires techniques et financiers du secteur de l’éducation et de la formation, des organisations de la société civile et des responsables des  départements ministériels en charge de l’éducation et de la formation. 

Dans son discours de clôture, le ministre de l’éducation nationale a rappelé que  cette rencontre se tient dans un contexte particulièrement favorable, marqué par une ferme volonté politique au plus haut sommet de l’Etat et un engagement fort des Partenaires Techniques et Financiers. « Au cours de vos travaux, vous avez, entre autres, passé au peigne fin la problématique de la carte scolaire, l’épineux dossier de l’expérimentation de la réforme curriculaire, les innovations pédagogiques, les urgences, l’alimentation scolaire et universitaire, la résilience du système éducatif, les contrats de performance, la dynamisation de la formation professionnelle et

technique et l’ambitieux programme de modernisation de nos infrastructures scolaires et universitaires », a-t-il souligné. De ce fait, a ajouté Pr Natatou Ibrahim, les débats, quelques fois passionnés, suscités par ces questions sont révélateurs de l’intérêt que le Gouvernement et ses partenaires attachent à l’aboutissement de ces chantiers. « L’examen du Rapport Annuel d’Exécution (RAE), du Plan d’Action Annuel (PAA) et du plan de transition du secteur de l’Education et de la formation (PTSEF) a permis d’apprécier sans complaisance, les importants progrès accomplis et les résultats non atteints au cours de l’année 2021 », a-t-il dit.

Par ailleurs, Pr Natatou Ibrahim a précisé que la présentation des Rapports Régionaux Annuels d’Exécution (RRAE 2021) du PTSEF a mis en lumière les avancées significatives enregistrées, mais surtout la capacité d’exécution et d’analyse pertinente acquise par les acteurs régionaux. « Ce constat est un motif de satisfaction pour nous, d’autant plus qu’il nous conforte davantage dans notre choix de transférer le maximum de ressources du Fonds Commun aux régions », s’est-il réjoui.

 Aussi, le ministre de l’éducation nationale a relevé que  les travaux en commission ont constitué sans nul doute, des moments privilégiés d’échanges et d’approfondissements des réflexions sur des thématiques aussi importantes les unes que les autres  telles que : les Infrastructures et qualité, l’assurance qualité, la  gestion des flux, le nouveau modèle d’Ecole de Formation Artistique et Culturelle, l’autonomisation des centres de formation professionnelle et le nouveau modèle de Centre de Promotion pour les Jeunes.

Selon Pr Natatou Ibrahim,  la présentation du Plan d’Action Annuel 2022 du PTSEF a été l’une des étapes les plus attendues des participants et elle a requis une attention particulière. En effet, les échanges autour de cet important document de programmation ont permis d’y porter les ajustements nécessaires avant la fin de l’année. « Au regard de ce qui précède, Il m’est permis d’affirmer, sans risque de me tromper, que vos assises sont couronnées de succès. Toutefois, l’heure n’est pas à l’autosatisfaction, d’autant plus que les défis de notre système sont énormes. Vos conclusions ont abouti à la formulation de plusieurs recommandations dont je puis vous assurer feront l’objet d’une attention particulière de la part du gouvernement et seront examinées avec un grand intérêt et la diligence requise », a-t-il souligné.

Le ministre de l’éducation nationale a enfin réitéré ses remerciements à l’ensemble des Partenaires Techniques et Financiers de l’Education et de la Formation pour les efforts qu’ils ne cessent  de déployer dans le secteur de l’éducation et de la formation. «  J’en appelle aussi  à nouveau à votre engagement et à votre accompagnement pour un consensus fort autour de l’école en vue de réaliser nos ambitions de développement », a-t-il lancé.

Yacine Hassane(onep)