Interview du Maire de la Commune Urbaine de N’Guigmi : « Nous avons initié des journées citoyennes de salubrité dans la ville, ce qui  a permis de rendre la ville propre », déclare M. Oumar Malam Haladou

Société

Monsieur le Maire,  pouvez-vous nous présenter votre commune ?

Permettez-moi d’abord de vous souhaiter la chaleureuse bienvenue à vous et votre équipe dans la commune urbaine de N’Guigmi, et de vous remercier au nom de la commune et à mon nom propre pour cette occasion que vous m’offrez, en vue de faire un tableau de la commune dans toutes ses dimensions. Il faut savoir que la  Commune Urbaine de N’Guigmi est créée par la loi n° 2002-014 du 11 juin 2002. Elle est située à 128 km à l’Est de Diffa, chef- lieu région. Elle est limitée à l’Est par la République du Tchad, au Sud par la Commune Rurale de Bosso, à l’Ouest par la Commune Rurale de Kabléwa et enfin au Nord par la Commune Rurale de N’Gourti.

La population de la Commune Urbaine de N’Guigmi est estimée à environ 78.824 habitants selon le dernier recensement administratif de la population organisé en Mai 2022 par la commune. Plusieurs groupes ethniques composent cette population à savoir, les Kanouri, les Peuls, les Arabes, les Toubous, les Boudoumas et les Haoussas. La commune urbaine est composée administrativement de 262 quartiers, villages administratifs, tribus et hameaux qui lui sont rattachés.

Depuis les élections de décembre 2020, le Conseil municipal de N’Guigmi est composé de quinze (15) conseillers dont cinq (5) femmes, avec comme personnel, un Secrétaire général, un Receveur municipal, un Secrétaire municipal, deux manœuvres, un hygiéniste, une bibliothécaire, un planton, deux  gardiens, deux  agents de la police municipale et un  chauffeur. Les activités économiques de la commune tournent autour de  l’agriculture, de l’élevage, de la pêche, des activités forestières et halieutiques, du commerce et de l’artisanat.

Quelles sont les actions que vous avez pu  réaliser en 2021 ?

Depuis notre installation en Mai 2021, nous avons entrepris et réalisé plusieurs actions dans les différents domaines conformément à notre Budget et au Plan de Développement Communal, avec le concours de l’Etat et des partenaires techniques qui interviennent dans notre commune. Ainsi sur le plan administratif et organisationnel, nous avons organisé un recensement administratif de la population afin d’avoir une idée claire de la situation démographique et ses variables. Dans le domaine de l’hygiène et de l’assainissement, nous avons initié des journées citoyennes de salubrité dans la ville, ce qui nous a permis de rendre la ville propre mais aussi d’inculquer le civisme à la population.

Dans la même lancée, nous avons nivelé plusieurs rues de la ville et rendu praticables celles qui ne le sont pas pendant la saison hivernale. Sur le plan économique, et dans le cadre de l’accompagnement de la politique du Président de la République nous avons rouvert le marché de poisson en permettant la commercialisation et le transport du poisson vers les pays voisins, ce qui  concourt à la relance économique de la commune mais aussi  réduit considérablement  le chômage.

Nous avons aussi, avec l’appui des partenaires, appuyé 4.663 personnes réparties dans 53 villages en cash AGR. Sur le plan social, il faut dire que plusieurs ménages vulnérables ont bénéficié d’appui alimentaire dans le cadre de la distribution gratuite et ciblée des vivres. Avec l’appui de  l’Etat 225 caprins et 75 boucs ont été distribués à plusieurs groupes des familles vulnérables. Sur le plan éducatif, nous avons clôturé avec l’appui des partenaires le collège d’enseignement général de N’Guigmi.

Dans le cadre de l’amélioration des soins de santé,  nous avons pu transformer avec les partenaires le CSI  de N’Guigmi qui est de type 1 en CSI de type2 et réhabilité certains centres des villages administratifs. Dans le domaine de l’hydraulique, nous avons pu réaliser plusieurs infrastructures : les postes autonomes de Mayambou peulh, Oudi Kanori, Lanti Arabe ;  des puits pastoraux à Talatache Moussa Sabour et Kaya ;  la réhabilitation des forages de champs de captage de la ville de N’guigmi ; la réhabilitation des PEA de N’gortogol, etc.

Monsieur le Maire, quelles sont les perspectives d’avenir pour votre commune en termes d’actions et de réalisations ?

Dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des populations,  nous avons prévu  au cours de cette année la  réhabilitation de quinze classes de la commune ; la  construction et l’équipement d’une classe à Birhilal ; l’achat et la réparation de 800 tables bancs ; la clôture du centre de santé 2 de Nguigmi ; la  mise en œuvre du projet de l’autonomisation des jeunes et des femmes ; la  réhabilitation des infrastructures hydrauliques au niveau des sites maraîchers de Maboutou et Garin dolé ; l’extension d’eau dans plusieurs villages de la commune ; et le  processus de jumelage avec des communes et villes françaises dans le cadre de la coopération décentralisée.

Qu’en est-il de la situation sécuritaire dans votre commune ?

La situation sécuritaire est relativement calme, malgré quelques actes isolés commis par des individus sans foi ni loi. Cette situation connaît une évolution positive avec la volonté affichée des plus hautes autorités de notre pays, notamment  le Président de la République Chef de l’Etat SEM Mohamed Bazoum, qui a fait de la lutte contre le terrorisme son cheval de bataille pour donner un sourire à la population de la région de Diffa en général et celle de  la commune urbaine de Nguigmi en particulier.

Sur le plan socioéconomique, nous avons enregistré une amélioration des conditions de vie des populations à travers le programme du Président de la République dans le cadre de la distribution gratuite et ciblée des vivres et de la vente à prix modéré. Et avec la levée de l’interdiction de la commercialisation des poissons, la situation économique connaît une nette amélioration.

Monsieur le Maire, avez-vous un message particulier à l’endroit de l’Etat ou de vos administrés ?

Permettez-moi une fois de plus vous remercier et, à travers vous, toute la Direction générale de l’ONEP. Je profite de vos colonnes pour exprimer toute notre gratitude à l’endroit de plus hautes autorités de notre pays à la tête desquelles SE. Mohamed Bazoum, Président de la République Chef de l’Etat, Chef suprême des Armées pour sa détermination dans le cadre de lutte contre le terrorisme et sa politique pour le retour des populations dans leurs villages d’origine. En effet, cette volonté du Président de la République concourt à la stabilisation de la région et à sa relance économique. C’est pourquoi, je lance un appel d’abord à l’endroit des populations pour adhérer pleinement à ce processus, et à l’endroit des partenaires techniques et financiers pour accompagner ce processus pour une stabilisation régionale réussie.

En outre, il faut rappeler que la campagne agro-sylvo-pastorale 2021 était déficitaire mais avec la ferme volonté du Président de la République,  à travers sa politique de distribution gratuite des vivres et  la vente à prix modéré de plus de 100 tonnes de vivres dans notre commune, cela a permis à la population d’être résiliente. C’est l’occasion pour moi de remercier les partenaires techniques et financiers pour les interventions multiformes au bénéfice de  notre commune.

Enfin, j’implore Allah le Maître des Cieux et de la Terre pour qu’il fasse descendre Sa Clémence et sa Grâce sur notre pays, qu’il nous gratifie d’un hivernage fécond et que la paix règne sur le Niger en général, dans la région de diffa et la commune urbaine de Nguigmi en particulier.

Réalisée par Mato Adamou ONEP/ Diffa