Lancement de la 63ème édition de la fête du 18 décembre dans la capitale du Manga : Diffa N’Glaa, c’est parti pour une semaine de festivités, de dialogue et d’échanges

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, M. Ouhoumoudou Mahamadou est arrivé, hier lundi, 13 décembre 2021 à Diffa où il a procédé, le même jour au lancement des activités scientifiques, socioculturelles et sportives entrant dans le cadre de la célébration du 63ème anniversaire de la République. Dans ce déplacement le Premier Ministre est accompagné de plusieurs personnalités, civiles et militaires, dont des membres du gouvernement et des députés nationaux.

A son arrivée à l’aéroport Tandja Mamadou de Diffa aux environs de 10 heures, à bord du C130 de l’armée de l’air nigérienne, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement a été accueilli à sa descente de l’avion par le Gouverneur de la Région hôte, M. Issa Lemine entouré pour la circonstance des autres autorités administratives et coutumières de la région, dont des députés nationaux, les membres du Comité d’organisation de Diffa N’Glaa. Peu après M. Ouhoumoudou Mahamadou a reçu des honneurs militaires, qui lui ont été rendus par un détachement de forces armées nigériennes. Le Chef du Gouvernement a également reçu les salutations des autorités locales, des cadres régionaux et de la population de Diffa qui se sont mobilisés fortement pour cet accueil.

De l’aéroport régional Mamadou Tandja de Diffa la délégation du Premier Ministre s’est rendue au stade régional de la concorde où l’attendaient la population de la région de Diffa et les délégations venues des autres régions pour prendre part à la fête de la République. A son entrée sur ce lieu du lancement, le Premier Ministre a été accueilli avec des applaudissements nourris et les youyous des populations, notamment les jeunes et les femmes. C’est dans un stade plein, magnifiquement rénové que le premier Ministre a présidé la cérémonie de lancement des festivités entrant dans le cadre de Diffa N’glaa. Il faut noter que le Premier Ministre passera 48 heures dans la capitale du Manga avec un agenda très chargé.

Une cérémonie riche en couleurs et en animation

‘‘Ousso kaléwa Kindéro’’ en Kanuri ou bienvenue en français ! Le mot est lancé. En effet, ce jour 13 décembre 2021, Diffa souhaite la bienvenue aux centaines des visiteurs venus assister aux festivités et autres rencontres, marquant la célébration du 63ème anniversaire de la proclamation de la République du Niger. Cette cérémonie de lancement était présidée par le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Ouhoumoudou Mahamadou, au Stade de la Concorde, devant un parterre de responsables d’institution ; des dizaines de jeunes artistes et sportifs, ainsi qu’une importante foule d’habitants du Manga.

Après les mots de bienvenue et les allocutions d’ouverture des différents intervenants, le défilé des artistes et des sportifs, représentants les huit (8) régions du Niger, a été fortement applaudi par un public très enthousiaste. C’est ainsi qu’au rythme de la légendaire Algaïta et de divers tambours et tam-tam, les jeunes filles et garçons de toutes les régions, certains exécutant des pas de danse, d’autres entonnant des chants et de cris de joie habillés de divers uniformes se sont présentés au public. Des applaudissements et des cris d’encouragement pleuvaient de partout. La fête vient, bel et bien de commencer à Diffa. Par la suite un grand spectacle de fresque, intitulé ‘‘Ousso kaléwa Kindéro’’, le souhait de bienvenue en Kanuri, a été offert aux milliers de participants. La fresque rappelle le processus de mariage dans le Manga, tel que le pratiquaient les Kanuri.

Cette fresque qui contextualise l’esprit de cette fête, évoque la fraternité, l’échange, la réconciliation, la parenté à plaisanterie, la tolérance, le dialogue, la paix, entre les communautés et dans les familles. Cette mise en scène, agrémentée par des sons de l’Algaïta, de tambours et d’autres instruments musicaux locaux, qui a exigé des artistes près de trois semaines de travail et qui est l’œuvre du metteur en scène Hachirou Wagé présentant un pan de la culture Kanuri a été fortement ovationnée par le grand public. Les scènes invitent à la fraternité et sèment la joie dans le cœur et dans l’esprit des uns et des autres. Durant 50 minutes le public a savouré ces pratiques et comportements ancestraux, qui faisaient appel à de nombreuses valeurs humaines, permettant ainsi aux communautés de vivre ensemble et en harmonie en dépit de leurs différences. Meilleur thème ne peut être choisi dans le cadre d’une telle célébration de portée nationale, dans une région qui, durant six (6) ans a vécu les affres de l’insécurité, de la violence, le déplacement des populations, suite aux attaques terroristes de Boko Haram.

Mais en plus des représentations culturelles et des compétitions sportives, il y aura aussi, à Diffa, des colloques, des ateliers, des expositions, des animations, etc. Durant une semaine (du 13 au 18 décembre 2021), Diffa et son public vibreront au rythme de la grande fête du 18 décembre, comme ce fut le cas dans les autres régions du pays. Alors, que la fête soit belle ! ‘‘Sallah Glayou’’, dira le parent kanuri.

Procédant au lancement des activités, le Premier ministre, Chef du gouvernement s’est tout d’abord réjoui de la métamorphose qu’a connue la capitale du Manga. «Nous ne pouvons que nous réjouir de constater que cette capitale régionale est totalement métamorphosée, conformément au vœu du gouvernement (…). A l’évidence, Diffa N’Glaa a tenu ses promesses et le report de la fête d’un an, acté en 2020, lui a sans doute été bénéfique», a déclaré M. Ouhoumoudou Mahamadou. Le Chef du gouvernement a ensuite invité la population en particulier les jeunes à travailler sans répit à la déconstruction des discours d’intolérance et de violence sous toutes leurs formes, et à la promotion de la paix, de la tolérance et de la coexistence pacifique entre communautés.

Auparavant, le Président du Comité Diffa N’Glaa, M. Abdou Malam Marouma a saisi cette occasion pour faire le bilan des différentes réalisations faites dans le cadre des investissements pour la construction des infrastructures socioculturelles, sportives et économiques dans la ville de Diffa. Ce sont environs 72 milliards de nos francs qui ont été mobilisés par l’Etat du Niger pour la réalisation de toutes les infrastructures. M. Marouma a ensuite rendu hommage aux membres du comité d’organisation et à ceux de toutes les commissions spécialisées pour leur disponibilité et l’apport dans la réussite de ce vaste programme.

Pour sa part, le Gouverneur de Diffa, M. Issa Lemine a mis l’accent sur l’engagement du Président de la République à créer les conditions pour un retour définitif de la paix et de la quiétude sociale dans cette région. M. Issa Lemine a, au nom de la population, exprimé sa reconnaissance aux plus hautes autorités du Niger pour toute l’attention dont elle a fait l’objet ces dernières années, notamment dans le cadre de la modernisation de Diffa, mais aussi dans le cadre de la lutte contre l’insécurité et pour le retour des populations déplacées dans leurs villages respectifs. Le gouverneur de Diffa s’est réjoui de recevoir les délégations de toutes les autres régions du Niger. Il a salué l’engagement du Président de la République à créer les conditions pour le retour des populations déplacées dans leur terroir d’attache. «A la date d’aujourd’hui, a-t-il expliqué, après Baroua, 22 autres villages ont été déjà occupés par leurs habitants, soit 21.135 personnes, et la prochaine phase concernera 278 villages». Le Gouverneur de Diffa a saisi cette opportunité pour saluer le PNUD et les autres partenaires humanitaires pour leur accompagnement dans tout ce processus.

Quant au maire de Diffa, Mme Barmou Asmaou Kanta elle a prononcé un discours de bienvenue, dans lequel, elle a remercié les autorités de la 7ème République pour la réalisation des toutes les infrastructures prévues dans le cadre du programme Diffa N’Glaa. Elle a, au nom de son Conseil et de celui de la population réitéré son engagement à entretenir toutes ces infrastructures pour qu’elles profitent durablement à la population.

(Lire, en page 3, l’intégralité du discours prononcé par le Premier ministre Ouhoumoudou Mahamadou).

Mahamadou Diallo(onep)  et Ali Maman(onep)

Envoyés Spéciaux