Lancement du projet Haské : Près de 500 localités rurales et 79 villes seront électrifiées à travers le pays

Société

Le ministre d’Etat, ministre d’Energie et des Energies Renouvelables, M. Ibrahim Yacoubou a présidé hier mardi 13 septembre 2022, le lancement du projet ‘’Haské’’, qui signifie ‘’lumière’’ en langue Hausa. Financé à hauteur de près de 200 milliards de Franc CFA, ce projet a pour but d’accroître l’accès à des services énergétiques modernes au Niger. A travers ce projet subdivisé en plusieurs composantes, l’accès aux services énergétiques modernes pour les ménages, les institutions publiques et les entreprises au Niger sera accéléré avec un réseau fiable, des solutions hors réseau et de cuisson propre etc. Le Projet Haské électrifiera près de 500 localités rurales et 79 villes et villages.

Etaient présent à la cérémonie de lancement de ce projet, le ministre du Plan, M. Abdou Rabiou, le représentant résident de la Banque Mondiale au Niger M. Han Froeters, le directeur général de la NIGELEC, et plusieurs acteurs du secteur de l’énergie.

De manière spécifique, le projet Haské se propose de financer la construction d’infrastructures électriques, y compris les lignes de transport, les systèmes de distribution, les mini-réseaux et les systèmes autonomes, et connecter de nouveaux consommateurs et des infrastructures sociales, usages productifs pour soutenir le développement du capital humain ; renforcer la capacité institutionnelle des principales parties prenantes nationales, y compris le secteur privé intégrant aussi un focus sur les opportunités d’augmenter l’emploi des femmes. Le projet vise aussi à adresser la question de l’énergie domestique de cuisson par le développement du marché ; à faire la promotion de l’emploi des femmes au sein des institutions du domaine énergétique ; à organiser des formations et échanges Sud-Sud sur les enjeux du secteur de l’énergie etc.

Lors du lancement de ce projet, le ministre d’Etat, ministre de l’Energie et des Energies Renouvelables a rappelé que, ‘’Haské’’ est un projet structurant qui propose des solutions énergétiques propres et efficaces au Niger. Il s’agit de faciliter et d’accélérer l’accès à l’électricité pour les ménages, les établissements de santé d’éducation, les entreprises, etc pour contribuer à l’augmentation du taux d’accès à l’énergie à 60% à l’horizon 2030.

D’après le ministre d’Etat Ibrahim Yacoubou, la situation énergétique de notre pays se caractérise actuellement par un accès limité des populations aux différentes formes d’énergies modernes. En  effet, déplore-t-il, le taux d’accès des ménages à l’électricité au niveau national qui est de l’ordre de 17,56% reste l’un des plus faibles de la région. En outre, ce taux présente d’énormes disparités entre le milieu urbain et le milieu rural où vit plus de 80% de la population nigérienne. Le bois énergie est encore la principale source énergétique des ménages (près de 84% de la consommation énergétique)  alors que le pays est au 2/3 de sa superficie désertique et reste très exposé aux menaces de la dégradation de l’environnement et au changement climatique. «L’approvisionnement en électricité est encore tributaire de l’extérieur à plus de 70%. Pour renverser positivement cette situation, qui maintient les populations, plus particulièrement celles du monde rural en marge du développement économique et social, le Gouvernement a adopté en 2018, un document de politique nationale assortie d’une Stratégie nationale d’accès à l’électricité» a déclaré le ministre d’Etat, ministre d’Energie et des Energies Renouvelables.

Vers la transformation de la structure de l’économie nationale

Par ailleurs, M. Ibrahim Yacoubou a, au nom du Gouvernement et des populations bénéficiaires de ce projet, remercié la Banque Mondial, chef de file des partenaires techniques et financiers intervenant dans le domaine de l’énergie. «Haské est un projet qui transformera la structure de notre économie. Le projet cadre parfaitement avec le programme de renaissance III du Président de la République, SE. Bazoum Mohamed qui s’est fixé comme objectif, d’assurer un meilleur approvisionnement du pays en énergie en quantité et qualité à un prix abordable, de porter la part du solaire à moins 15% dans le mixte énergétique et de porter le taux national à 30% en 2026, de promouvoir l’utilisation des énergies alternatives», a expliqué M. Ibrahim Yacoubou.

Le Représentant résident de la Banque Mondiale au Niger, M. Han Froeters quant à lui, a précisé que, le financement de ce projet comprend un don de155 millions de dollars, un crédit du même montant de la Banque Mondiale et un don de 7,5 millions de dollars du Fonds Fiduciaires multi-donateurs du programme d’assistance à la gestion du secteur énergétique de la Banque Mondiale. Ce projet est le premier pas d’une approche programmatique multi-faces d’un montant total de 842,5 millions de dollars soit l’équivalant de 480 milliards de FCFA d’ici 2030, pour contribuer à la mise en œuvre de la Stratégie nationale d’accès à l’électricité.

Pour M. Han Froeters, l’ensemble de ces efforts contribueront à la transformation du secteur de l’énergie au Niger et permettront l’accès à l’électricité à plus de 60% de la population nigérienne d’ici 2030 avec un objectif intermédiaire  de40% d’ici 2025, sachant le taux actuel tourne autour de 19%».

Réduire les inégalités liées au genre et favoriser l’autonomisation des femmes

A travers la mise en œuvre de toutes les activités entrant dans le cadre ce projet, M. Han Froeters souligne que ,Haské mettra un accent particulier sur la réduction des inégalités genre et l’autonomisation des femmes. «Le projet encouragera l’augmentation des femmes dans des postes de direction dans le secteur de l’énergie, notamment au sein de la NIGELEC. En outre le projet Haské créera des opportunités pour le développement à grande échelle à la digitalisation du territoire», a annoncé le Représentant résident de la Banque Mondiale au Niger.

A noter que, le projet Haské participe à l’amélioration de la performance opérationnelle des structures et institutions chargées de gérer les questions énergétiques dont le Ministère de l’Energie, la NIGELEC, l’ANPER, l’ANERSOL, etc.

 Abdoul-Aziz Ibrahim(onep) et Omar Abdou(onep)