Mme Maidah Mamadou Zeinabou, PDG de Niger-Lait SA : Un modèle de réussite dans l’entreprenariat des femmes

Société

La PDG de Niger-Lait SA, Mme Issouf Kado Zeinabou Maidah, est née le 05 juin 1962 à Agadez (nord-Niger) et, est mère de quatre (4) enfants. Après ses études primaires  à l’Ecole  Mission et au Lycée la Fontaine, elle a obtenu le Bac D au Lycée Kassaï de Niamey. En 1981, elle s’est inscrite en Agronomie à la Faculté des Sciences Agronomiques de l’Université Abdou Moumouni de Niamey. Après l’obtention d’une Maîtrise es Sciences Agronomiques en 1986, elle interrompt momentanément ses études pendant deux (2) ans pour des raisons de famille. Animée toujours par la quête du  savoir, elle s’envola en France où elle fréquenta l’ENSIA SIARC de Montpellier avant de se spécialiser, en 1988, en Ingénierie Industrielle et Agro-alimentaire à l’ENSIA  de Nancy.

Les efforts de Mme Issouf Kado Zeinabou Maidah sont fortement reconnus et salués au Niger. En plus du  fait qu’elle sert de référence et de bon exemple à suivre pour tous ceux qui sont animés de l’ambition d’exercer dans le secteur privé, en l’occurrence dans le domaine de l’agro-industrie, son entreprise, Niger Lait SA., contribue de façon remarquable dans l’accompagnement des politiques de l’Etat en matière d’emplois, de lutte contre la pauvreté et de soutien aux actions de développement de notre pays. C’est d’ailleurs à ce titre que, le 08 mars 2018, à l’occasion de la célébration de la Journée Internationale de la Femme, le Premier ministre de l’époque lui a rendu un hommage mérité avant de l’élever au grade d’Officier de l’Ordre National du Niger. La PDG de  NIGER-LAIT S.A  est également Chevalier de l’Ordre du Mérite Agricole Français, Chevalier de l’Ordre National du Mérite Français, Grande Médaille d’Or du Travail du Niger et Chevalier de l’Ordre National de Mérite du Niger.

Connaissant le rôle important que joue l’élevage dans le développement économique et industriel dans notre pays,  la PDG s’est investie pleinement dans la filière agroalimentaire. Portant son appréciation sur l’évolution de la femme nigérienne des années 1990 à nos jours, elle reconnait que beaucoup de choses ont été faites et que les femmes  représentent une force sociale, économique et politique qui s’impose dans le paysage des acteurs de la vie nationale. En ce qui concerne la situation du Genre au Niger, la PDG de Niger Lait SA exhorte fortement les pouvoirs publics à jouer  pleinement  leur rôle d’agents de modernisation  et de changement pour que l’égalité en droit  des genres et l’autonomisation  des femmes et des filles soient au cœur de l’agenda 2030, sans oublier une prise  en compte  de nos sœurs rurales, malgré les efforts fournis par le Gouvernement dans le sens  de leur alléger les tâches quotidiennes.

Un autre point fort qu’il faut souligner, c’est qu’actuellement les Organisations Féminines dépassent l’activisme pour s’impliquer dans les débats d’idées dans le secteur de la souveraineté nationale, de la gouvernance, de l’équité du genre, du  droit des communautés etc. Selon Mme  Zeinabou Maidah, les valeurs humaines ne sont pas innées, elles s’acquièrent par l’effort, la saine émulation et vont au-delà de la bonne volonté. Aussi, selon sa philosophie, ‘’un combat aujourd’hui est un combat acharné pour demain’’. C’est pourquoi, dit-elle, il faut ‘’que chaque seconde, chaque minute de survie pour l’entreprise soit un défi à relever’’. C’est au prix de cette abnégation que Niger Lait SA continue de prospérer en s’imposant comme une référence dans le domaine de l’agro-industrie au Niger, voire dans la sous-région. La société s’est d’ailleurs récemment dotée d’une nouvelle usine à Gaya (région de Dosso) avec des équipements modernes pour une capacité journalière de production de 2500 litres par jour, avec quelques produits phares comme le yaourt, le lait frais pasteurisé. Une initiative pour laquelle le Chef de l’Etat, en visite à la Laiterie de Gaya, a fortement félicité et encouragé Mme Zeinabou Maida dont les actions, non seulement contribuent à l’atteinte de l’objectif de la sécurité alimentaire et nutritionnelle mais également dans la lutte contre le chômage.

Créée le 14 décembre 1994 dans le garage familial de Mme Zeinabou Maidah, sur une superficie de 20m2, la société Niger Lait SA s’étend, à la Zone industrielle de Niamey, sur une superficie de 1,8 hectare, avec un effectif de centaines d’agents, dont des personnes handicapées auditives et des femmes. A partir de 1996, elle passe au stade semi-industriel, avec une capacité de 30 000 litres/ jour, puis en avril 1998 elle devient une Société Anonyme avec un capital de 101 millions et une capacité de 35 000 litres/jour. Aujourd’hui la société Niger-Lait S.A a une capacité de production de 55 000 litres/jour tous produits confondus suite à une extension qui a vu la participation des banques locales comme BIA et BOA ainsi que de la Banque Ouest Africaine de Développement(BOAD) et autres actionnaires.

Par Aïssa Abdoulaye Alfary(onep)