Rencontre pédagogique sur les droits humains : Les capacités des journalistes renforcées

Société

Le Réseau des Journalistes pour les Droits Humains (RJDH) a organisé le vendredi 26 août dernier à Niamey, une rencontre pédagogique au profit des journalistes sur les droits humains. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du lancement du projet «Mobilisation et Engagement citoyen pour la promotion des droits humains au Niger» financé par l’Ambassade de France au Niger à travers son programme «FSPI soutien aux défenseurs des droits humains». C’est le président du RJDH, M. Ibrahim Abdou Tikiré qui a présidé cette rencontre en présence du Secrétaire général de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH), M. Maman Sayabou Issa ainsi que plusieurs journalistes participants.

En ouvrant les travaux de cette cérémonie, le président du Réseau des Journalistes pour les Droits Humains, M. Ibrahim Abdou Tikiré a d’abord remercié les participants au lancement du projet « Mobilisation et engagement citoyen pour la promotion des droits humains au Niger» couplé à la rencontre pédagogique autour des droits humains. Le président du RJDH a indiqué que ce projet, d’une durée de dix-huit (18 mois), sera l’occasion pour le Réseau des Journalistes pour les Droits de l’Homme (RJDH) d’apporter sa contribution pour une meilleure connaissance et application des droits humains au Niger, à travers le renforcement des capacités et compétences des journalistes dans le domaine de la promotion des droits humains.

L’objectif, a-t-il dit, est d’informer et d’éduquer les citoyennes et citoyens à revendiquer davantage le respect, la protection effective et la garantie durable de leurs droits. Le projet ambitionne également de renforcer les capacités des journalistes pour un meilleur engagement en faveur des droits humains afin d’aboutir à une couverture médiatique professionnelle qui favorise le débat public sur les droits humains. Pour le président du RJDH, les objectifs de cette rencontre pédagogique autour des droits humains visent entre autres, le renforcement des connaissances des journalistes sur les droits humains et par ricochet la société tout entière.

Ainsi, dans un environnement marqué par plusieurs défis, les journalistes ont besoin d’être bien outillés sur les droits humains afin qu’ils puissent contribuer à l’atteinte d’un monde juste et équitable où la jouissance des droits humains est la règle, a souhaité le président du RJDH. M. Ibrahim Abdou Tikiré a enfin remercié l’Ambassade de France au Niger, à travers le service de coopération et d’action culturelle pour son soutien financier dans le cadre du programme «FSPI soutien aux défenseurs des droits humains».

Indatou Harouna  (Stagiaire)