Signatures de deux protocoles d’accord : Le gouvernement et les partenaires sociaux du secteur de la santé trouvent un terrain d’entente

Société

La salle de réunion de la Primature a servi de cadre, hier après midi, pour la signature de deux (2) protocoles d’accord entre le gouvernement et le Syndicat des Médecins Spécialistes (SMES) d’une part et d’autre part avec le Syndicat des Pharmaciens, Médecins, Chirurgiens et Dentistes (SYMPHAMED). La partie gouvernementale composée du ministre de la Santé Publique de la Population et des Affaires Sociales, Dr Idi Illiassou Maïnassara, celui de l’Emploi, du Travail et de la Protection Sociale, Dr Ibrah Boukary, le ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, Mme Daoura Hadizatou Kafougou et la ministre déléguée auprès du ministre des Finances, chargée du Budget, Mme Tchousso Rahamatou Oumarou Tchiani et les Secrétaires généraux du SMES, M. Yayé Ousmane Boubacar et du SYMPHAMED, M. Illa Alhassane, ont tous apposé leurs signatures sur les documents d’accords.

Pour le ministre de l’Emploi, du Travail et de la Protection Sociale, Dr Ibrah Boukary, qui tirait la synthèse des travaux, après cinq (5) rounds, les parties prenantes sont parvenus à deux accords sur les deux (2) points de revendication pour le Syndicat des Médecins Spécialistes et sur les quatre (4) points revendicatifs du Syndicat des Pharmaciens, Médecins, Chirurgiens et Dentistes. «Les différents rounds de négociations se sont déroulés dans un climat de convivialité, de compréhension, de respect mutuel et surtout dans un esprit de  responsabilité et de réalisme, qui ont permis d’avoir ces résultats combien importants pour toutes les deux parties. Au nom du gouvernement, nous remercions l’ensemble des acteurs, qui se sont mobilisés pour nous permettre d’aboutir à ces résultats», s’est réjoui le ministre Ibrah Boukary.

Pour sa part, le Secrétaire général du Bureau Exécutif National (BEN) du SMES, M. Yayé Ousmane Boubacar a noté que, c’est suite au congrès ordinaire de son syndicat tenu le 23 janvier 2021 à Niamey, que ledit syndicat avait revendiqué la création d’une nouvelle catégorie hors échelle pour les médecins spécialistes. Lors des rounds, les deux parties ont convenu de mutualiser le plaidoyer pour l’adoption de cette catégorie. «Par rapport au deuxième point de revendication relatif au recrutement direct des médecins spécialistes à la fonction publique, les deux parties se sont accordées à mutualiser le plaidoyer en vue de l’adoption des deux projets de textes y relatifs dans les meilleurs délais», a précisé le syndicaliste.

Quant au SG du BEN/SYMPHAMED, M. Illa Alhassane, il a rappelé que, son syndicat a posé quatre points de revendication à savoir ; l’adoption d’un statut autonome pour les pharmaciens, médecins et chirurgiens-dentistes ; le recrutement à la fonction publique de tous les pharmaciens, médecins et chirurgiens-dentistes ; le règlement des incidences financières, des arriérés de bourses et le paiement des bourses à terme échu ; le rehaussement des indemnités des pharmaciens, médecins et chirurgiens-dentistes, compte tenu du contexte d’insécurité, de la covid-19 et de la cherté de la vie. «Toutes ces revendications ont été prise en compte par le gouvernement et l’essentiel de celles-ci sont en voie d’être satisfaites, tandis que d’autres dépendent de la disponibilité de la trésorerie nationale et seront à terme, elles aussi, satisfaites», a noté M. Alhassane.

Les deux responsables syndicaux se sont eux aussi réjouis du bon climat qui a prévalu lors des négociations avec le comité chargé de les conduire. Ils ont aussi exprimé le besoin de voir toutes ces revendications satisfaites et ont appelé le gouvernement à respecter ses engagements dans l’intérêt de leurs militants.

Enfin, le ministre de l’Emploi, du Travail et de la Protection Sociale, Dr Ibrah Boukary pris l’engagement que, le gouvernement et le comité feront tous pour la satisfaction totale des points des revendications relatifs audits protocoles d’accord signés avec les deux syndicats.

Mahamadou Diallo(onep)