Vernissage du livre d’Aminata Bâ sur l’histoire de la Micro-Finance au Niger : Un chef-d’œuvre pour le développement de la Micro-finance nigérienne

Société

L’écrivaine nigérienne, Mme Aminata Bâ, a présenté le 20 juillet dernier au public son deuxième ouvrage intitulé «L’histoire de la Micro-Finance au Niger ». Ce livre s’articule autour de 4 chapitres et un chapelet de suggestions pour un meilleur développement de la micro finance au Niger.

A travers cet ouvrage, Aminata Bâ, économiste de formation ayant cumulé plus de 30 ans d’expérience dans le domaine de la micro-finance, l’économie, etc. retrace minutieusement l’histoire de la Micro-Finance au Niger. « Le livre retrace l’histoire de la naissance de la micro Finance à nos jours. Il retrace une trentaine d’années d’expérience professionnelle dans le domaine de la micro finance », a-t-elle expliqué lors de la présentation de son œuvre.

Etaient présents à la cérémonie de présentation, le ministre des Finances, M. Ahmat Jidoud, le Haut-Commissaire à l’Initiative, 3N M. Ali Bety, le Manager Général du Cabinet Leader d’Afrique et plusieurs acteurs du secteur de la Micro-Finance, de l’économie, etc. 

Lors de la cérémonie de présentation, les officiels ont salué les efforts de Mme Aminata Bâ qui a bien voulu partager sa large expérience du secteur de la micro finance. « Ce livre servira je n’en doute point de référence pour la bonne compréhension de la configuration du paysage de la micro finance dans notre pays », a déclaré M. Ahmat Jidoud.  

Ainsi Aminata Bâ notifie qu’elle a été inspirée pour écrire ce livre par le célèbre adage de feu Amadou Hampâté Bâ qui disait : « En Afrique quand un vieillard meurt, c’est une bibliothèque qui brûle ». En ce sens que la personne part avec toutes ses connaissances.

Selon l’auteur, la micro finance est un outil de lutte contre la pauvreté. Dans nos pays,   il y a beaucoup de gens pauvres. Pour aider les populations à sortir de la précarité Aminata Ba a préféré mettre ses idées sur le papier pour montrer comment développer les initiatives locales, faciliter le financement des AGR, etc. « Si j’ai quelque chose à partager, dit-elle, c’est bien cette expérience afin de préparer la génération actuelle et future à capitaliser les acquis et faire mieux », a-t-elle affirmé. 

Par ailleurs, Aminata Bâ a rappelé que la Micro-Finance au Niger est née de l’expérience des différents projets qui ont intervenu pour financer des activités génératrices de revenus et l’agriculture dans les zones rurales. Plusieurs projets et bailleurs de fonds venaient avec leur approche.

Au cours d’une étude sur le système de crédit, Aminata Bâ précise qu’elle a inventorié trois types d’approches à savoir celle qui consiste à donner le crédit et le partenaire se retire, le crédit suivi d’un engagement d’épargne afin de garantir un capital pour continuer même après le retrait ou la fin des projets ; l’épargne crédit avec le caractère de durabilité. « Compte tenu de l’importance des transactions, tant au Niger que dans la sous-région, les autorités monétaires se dit bon : puis qu’on mobilise de l’épargne publique, il faut qu’on fasse attention et regarder de près. C’est ainsi que les

différentes lois, cadres réglementaires, etc. ont été créés. La Micro Finance a évolué en fonction du contexte du terrain. Ce qui fait que nous sommes passés de micro crédit à la finance inclusive qui intègre dans son dispositif les transferts d’argent, les assurances, la digitalisation, etc. c’est comme ça que le secteur de la micro finance a évolué » a expliqué Aminata Bâ.

A noter que ce livre est vendu à 10000 FCFA au siège du Cabinet Leader d’Afrique sis au quartier Recasement. 

Abdoul-Aziz Ibrahim(onep)