Interdire la vente de jus et bonbons glacés dans les écoles primaires

Dossier
Spread the love

Sharing is caring!

La période de froid rime avec vent et fraicheur. Les petits matins froids sot propices à diverses maladies surtout chez les enfants qui représentent les couches les plus vulnérables. Or, au Niger, la vente des produits alimentaires dans les établissements scolaires est une vieille tradition. Du reste, chaque école surtout du cycle primaire, a un coin de la cour de l’école spécifiquement réservé à cela.

Beaucoup de personnes ont trouvé leur créneau dans cette activité, notamment les femmes qui en ont fait une activité génératrice de revenus.  Ainsi, divers aliments sont vendus dans les cours des écoles. Parmi ces produits vendus, l’on constate particulièrement dans toutes les écoles, la vente de jus de fruit communément appelés ‘’Apollo glacé’’ et de l’eau fraiche qui ne sont pas sans conséquences sur la santé des enfants en cette période de fraicheur.

Pour mettre les enfants à l’abri, certains responsables d’établissements scolaires prennent des précautions de veille pendant les heures de recréation notamment par rapport à la qualité et le respect de l’hygiène des produits et des boissons vendus aux enfants.

Selon Mme Ramatou Amadou BAYI, directrice de l’école primaire de poste Niamey 2000, plusieurs mesures ont été prises pour empêcher la vente de certains produits dans les écoles.

« On leur empêche de vendre ces jus glacés pour que les enfants ne soient pas exposés à diverses maladies, surtout le rhume. Les vendeuses de produits glacés ne sont pas autorisées dans notre école durant toute la période froide.

Souvent les précautions viennent des agents de l’hygiène sanitaire dans chaque école, ils vont venir contrôler les aliments. Et pendant la saison de froid, ils empêchent la vente de ces jus glacés. Il y a des carnets de soin que les vendeurs renouvellent chaque année» a expliqué Mme Ramatou Amadou. 

La protection des enfants contre le rhume est avant tout un devoir des parents. En ce sens, M. Soumana mounkaila, parent d’élève à Saga invite les parents à contribuer à la protection de leurs enfants en leur interdisant les produits glacés. De son côté, le corps enseignant instaure régulièrement des mesures à travers des réunions avec les parents d’élèves. «On vient de faire une réunion avec les responsables de l’école Saga 3. Chaque année à pareil moment, c’est à dire à l’approche de la période de froid, nous tenons cette réunion pour informer et sensibiliser les parents afin d’améliorer et protéger la santé de nos enfants. Par exemple, les parents doivent mettre des vêtements de froid, des chaussettes, etc. aux enfants avant de les envoyer à l’école», indique M. Soumana Mounkaila.

Par Haoua Atta (ASCN)